Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique tué par l'armée française au Mali

-
Par , France Bleu

La ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé ce vendredi soir sur son compte Twitter la mort d'Abdelmalek Droukdal, le fondateur et chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique. Il a été tué mercredi lors d’une opération dans le nord du Mali.

Abdelmalek Droukdel, photographié probablement en juillet 2010
Abdelmalek Droukdel, photographié probablement en juillet 2010 © AFP - AFP PHOTO/ HO

Le chef d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdel, a été tué mercredi par l'armée française lors d'une opération dans le nord du Mali, a annoncé ce vendredi soir la ministre des Armées Florence Parly sur son compte Twitter.  

"Le 3 juin, les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires, ont neutralisé l’émir Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdal et plusieurs de ses proches collaborateurs, lors d’une opération dans le nord du Mali" écrit la ministre. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Abdelmalek Droukdal (ou Droukdel, selon les graphies), avait prêté allégeance à Oussama Ben Laden, commanditaire des attentats du 11 septembre 2001, tué au Pakistan en 2011. Cet Algérien, aujourd'hui âgé de 50 ans, avait participé à la formation du GSPC algérien (Groupement salafiste pour la prédication et le combat). Il refusera de déposer les armes après l'élection d'Abdelaziz Bouteflika en 1999.

Le GSPC sera plus tard renommé AQMI (Al-Qaïda pour le Maghreb islamique) en 2007. L'émir d'AQMI commandait l’ensemble des combattants d’Al-Qaida d’Afrique du Nord et de la bande sahélienne, dont le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, l'un des principaux groupes terroristes actifs au Sahel. 

D'autres proches collaborateurs "neutralisés"

Plusieurs de ses proches collaborateurs ont aussi été "neutralisés", dont le coordinateur de la propagande du mouvement précise l’état-major des armées. Un des djihadistes a lui déposé les armes et s’est rendu. Les Etats-Unis ont précisé avoir fourni des renseignements qui ont aidé à traquer Abdelmalek Droukdal.

Par ailleurs, la ministre des Armées annonce également la capture d'un "cadre important de l'EIGS", un autre groupe jihadiste : Etat islamique au Grand Sahara. Ces rivaux du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) au Sahel ont été désignés ennemi numéro un par Paris lors du sommet de Pau. 

Depuis ce sommet, au mois de janvier, les forces française de l'opération Barkhane sont passées à plus 5.000 soldats déployés sur le terrain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess