Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Le groupe État Islamique revendique l’attentat de New-York

vendredi 3 novembre 2017 à 7:23 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Le groupe terroriste a revendiqué vendredi matin, via son agence de presse, l’attentat qui a fait huit morts et 12 blessés mardi dans le quartier de Manhattan, à New-York. Elle décrit l'Ouzbek Sayfullo Saipov, inculpé pour avoir commis cette attaque, comme un de ses "soldats".

L'auteur de l'attaque a remonté une piste cyclable à contresens, à bord d'une camionnette.
L'auteur de l'attaque a remonté une piste cyclable à contresens, à bord d'une camionnette. © AFP - Jewel Samad

"Un des soldats de l’État Islamique a attaqué des croisés dans une rue de New-York" : c’est par ces mots que le groupe terroriste Etat Islamique revendique, dans un communiqué diffusé ce vendredi et identifié par un centre américain de surveillance de la mouvance djihadiste sur Internet, l’attaque à la camionnette qui a fait huit morts mardi à New-York.

C’est le site de l’hebdomadaire de propagande de Daech qui diffuse ce communiqué qualifiant l’Ouzbek Sayfullo Saipov, suspect interpellé sur les lieux de l’attaque, de "soldat" de l’organisation terroriste.

Trump demande à nouveau la peine de morts

Hospitalisé mardi après son arrestation et formellement inculpé mercredi, l’homme de 29 ans n’a jamais caché son obédience aux thèses du groupe terroriste, allant même jusqu’à se dire "à l’aise" avec l’acte qu’il a commis et demandant à ce qu’un drapeau de Daech soit déployé dans sa chambre d’hôpital. Jeudi, la police avait indiqué que l'homme était bien lié à l'Etat Islamique.

Le président Donald Trump a répété jeudi qu'il souhaitait voir exécuté cet homme : "Aimerais envoyer le terroriste de New York à Guantanamo mais statistiquement ce processus prend beaucoup plus longtemps que de passer par le système fédéral... Il y a aussi quelque chose d'approprié dans le fait de le garder là où il a commis son horrible crime. Devrait agir vite. PEINE DE MORT !". De son côté le maire de New York Bill de Blasio a déclaré ne pas croire à la peine de mort, souhaitant que Saipov "pourrisse en prison jusqu'à la fin de ses jours".

L’attaque de mardi à New-York, la plus meurtrière survenue dans la ville depuis les attentats du 11 septembre 2001, a fait huit morts dont cinq Argentins et une Belge, et douze blessés.