Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le ministre de la justice entend la détresse d'une mère boulonnaise qui réclame le rapatriement de sa fille

-
Par , France Bleu Nord

Parce qu'elle a le sentiment de ne pas être entendue, une mère de famille de la Côte d'Opale a entamé lundi une grève de la faim pour obtenir le rapatriement de sa fille, malade d'un cancer et détenue en Syrie. Interrogé ce matin sur France Info, le Garde des Sceaux dit "suivre le dossier de près".

Eric Dupond-Moretti était invité ce matin du 8.30 de France Info
Eric Dupond-Moretti était invité ce matin du 8.30 de France Info © Radio France - capture d'écran

"J'entends sa souffrance, mais cette question du rapatriement est une question extrêmement difficile". Interrogé ce vendredi matin sur France Info, le Garde des Sceaux a tenu à rassurer la mère de famille boulonnaise "il ne se passe pas une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères sans que ce cas soit abordé", a ajouté Eric Dupond-Moretti.

Depuis des mois, Pascale Descamps multiplie les courriers et autres démarches officielles pour attirer l'attention des pouvoirs publics sur le sort de sa fille. Elle est détenue dans un camp en Syrie avec ses quatre enfants et souffre d'un cancer sans pouvoir bénéficier des soins qui lui sont indispensables.

En désespoir de cause, la Boulonnaise a déclaré en début de semaine qu'elle entamait une grève de la faim.

Invité du 8h30 de France Info ce vendredi matin, le ministre de la Justice a été interrogé sur le dossier de la Boulonnaise. Un dossier qu'il connaît et qu'il dit suivre de "très près". Mais Eric Dupond-Moretti a tenu à préciser que "cette question du rapatriement met également en danger des soldats ou des agents français".

Il ne faut pas oublier qu'il s'agit de Français qui sont partis pour nous déclarer la guerre aux côtés de l'Etat Islamique...

Le Garde des Sceaux a également rappelé que plusieurs enfants avaient déjà été rapatriés depuis les camps syriens. "Les derniers sont arrivés sur le sol français dans la plus stricte discrétion le 13 janvier dernier". Mais il précise également que des accords internationaux prévoient que les ressortissants étrangers sont jugés sur place tout en ajoutant qu'aucun jusqu'à présent n'a été confronté à une condamnation à mort.

Ecouter: extrait de l'interview d'Eric Dupond-Moretti sur France Info

Choix de la station

À venir dansDanssecondess