Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le président turc invite Emmanuel Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le ton monte entre le France et la Turquie. L'Elysée a dénoncé samedi des propos jugés "inacceptables" du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a mis en question "la santé mentale" de son homologue français Emmanuel Macron en raison de son attitude envers les musulmans.

Emmanuel Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France, un acte diplomatique rare.
Emmanuel Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France, un acte diplomatique rare. © AFP - ADEM ALTAN, LUDOVIC MARIN

Le président français Emmanuel Macron a répliqué vertement aux attaques de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan samedi, et a rappelé à Paris l'ambassadeur de France, un acte diplomatique rare. "Les propos du président Erdogan sont inacceptables. L'outrance et la grossièreté ne sont pas une méthode", a commenté l'Elysée . Nous exigeons d'Erdogan qu'il change le cours de sa politique car elle est dangereuse à tous points de vue. Nous n'entrons pas dans des polémiques inutiles et n'acceptons pas les insultes", poursuit la présidence française. 

Recep Tayyip Erdogan a de nouveau attaqué dimanche son homologue français, réitérant ses doutes sur sa santé mentale. Lors d'un discours télévisé, le président turc a accusé M. Macron d'être "obsédé par Erdogan jour et nuit". "C'est un cas, et en conséquence, il a vraiment besoin de subir des examens (mentaux)", a-t-il ajouté.

La France "note l'absence de condoléances après l'assassinat de Samuel Paty"

"La France note par ailleurs l'absence de messages de condoléances et de soutien du Président turc après l'assassinat de Samuel Paty", ajoute l'Elysée, une semaine après le meurtre par un islamiste de cet enseignant, décapité à proximité de son collège de la banlieue parisienne.  La présidence française relève également les "déclarations très offensives de ces derniers jours" du président turc, "notamment sur l'appel au boycott des produits français"

Il y a deux semaines, le président turc, dont les passes d'arme verbales avec Emmanuel Macron sont récurrentes, avait dénoncé comme une provocation les déclarations du président français sur le "séparatisme islamiste" et la nécessité de "structurer l'islam" en France. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess