Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International
Dossier : Référendum en Catalogne

Le référendum sur l'indépendance de la Catalogne prévu le 1er octobre

-
Par , France Bleu Roussillon, France Bleu

Le président de la Generalitat de Catalogne a annoncé ce vendredi matin à Barcelone qu'un référendum sur l'indépendance sera organisé le 1er octobre.

Le président catalan Carles Puigdemont le 9 juin 2017 à Barcelone
Le président catalan Carles Puigdemont le 9 juin 2017 à Barcelone - Jordi Corbalan / Catalunya Radio

Perpignan, France

Il y aura donc un vote sur l'indépendance de la Catalogne. Comme on pouvait s'y attendre, les négociations entre Barcelone et Madrid n'ont pas permis d'éviter le référendum promis depuis des mois par le président catalan Carles Puigdemont.

Le dirigeant, entouré de son gouvernement et de représentants du Parlement de Barcelone, a donc annoncé ce vendredi matin que le référendum aurait lieu le dimanche 1er octobre prochain. La question sera : "Voulez-vous que la Catalogne soit un État indépendant, sous forme de République ?". Les électeurs auront le choix entre "oui" et "non".

Un tel vote est pourtant jugé illégal par le gouvernement espagnol. D'ailleurs Carles Puigdemont n'a pas encore signé le décret de convocation de la consultation interdite par la Cour constitutionnelle et qui mettra en délicatesse avec la loi toutes les personnes qui participeront à son organisation.

Le gouvernement espagnol de Mariano Rajoy, à Madrid, a pour sa part toujours assuré qu'un tel référendum n'aurait pas lieu laissant entendre, sans les révéler, qu'il prendrait des mesures préventives en ce sens.

"Tant que je serai président du gouvernement, cela ne se produira pas." Mariano Rajoy le 27 mai.

Les Catalans sont divisés sur l'indépendance : 44,3% pour et 48,5% contre, selon le dernier sondage d'un institut gouvernemental.

Mais ils souhaitent majoritairement (à 73,6%) pouvoir se prononcer par référendum. Cette consultation est défendue au-delà de la sphère indépendantiste par des organisations comme le nouveau parti de gauche "Catalunya en Comu" de la maire de Barcelone Ada Colau, des syndicats, des chefs d'entreprises et le club de football FC Barcelone.

En 2014, la région avait bravé une première interdiction et organisé une consultation symbolique des Catalans : 2,3 millions de personnes - sur six millions d'électeurs potentiels- avaient participé et huit sur dix s'étaient prononcées pour la sécession.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu