Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Le sénateur américain John McCain est mort

dimanche 26 août 2018 à 10:44 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Le sénateur et ancien candidat à la Maison Blanche John McCain est mort samedi à l'âge de 81 ans, des suites d'un cancer du cerveau. Ancien héros de guerre, il était devenu une figure de la politique aux États-Unis. Le républicain était aussi l'un des plus fervents détracteurs de Donald Trump.

John McCain à Washington en 2015.
John McCain à Washington en 2015. © AFP - RON SACHS

Le sénateur républicain américain John McCain, ancien prisonnier de guerre au Vietnam, candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2008 face à Barack Obamaet détracteur du président Donald Trump, est mort ce samedi. 

Il aurait eu 82 ans le 29 août. Le sénateur de l'Arizona était atteint d'un cancer au cerveau, découvert par ses médecins en juillet 2017. Vendredi, sa famille avait annoncé qu'il avait décidé de mettre fin à son traitement.

Prisonnier de guerre et torturé au Vietnam

John McCain était devenu un personnage public pendant la guerre du Vietnam. Son avion avait
été abattu lors d'une mission de bombardement au-dessus de Hanoï, la capitale du Vietnam du Nord. Détenu notamment à la célèbre prison "Hanoï Hilton", il avait été battu et torturé. Il en était sorti en mars 1973 avec une infirmité permanente.

Candidat malheureux à la maison Blanche 

Ce fils et petit-fils d'amiraux de la Navy avait brigué en 2000 l'investiture du Parti républicain à la présidentielle, mais il avait été évincé par George W. Bush. Il était devenu le candidat du parti huit ans plus tard mais avait été battu par le démocrate Barack Obama, devenu le premier président noir des Etats-Unis.

L'hommage de Barack Obama 

Rendant hommage à son ancien adversaire, Barack Obama a déclaré dans un communiqué que bien que très différents sur les plans personnel et politique, lui et McCain partageaient "une fidélité à quelque chose de plus élevé - les idéaux pour lesquels des générations d'Américains et de migrants ont lutté, ont manifesté et se sont sacrifiés."

Un farouche opposant à Donald Trump 

John McCain avait souvent la dent dure contre le président Donald Trump, un républicain comme lui, et était aussi la cible de celui-ci. Le sénateur de l'Arizona critiquait notamment le populisme de Donald Trump, mais aussi son soutien au président russe Vladimir Poutine et à d'autres dirigeants étrangers qu'il qualifiait de "tyrans".

Dans l'entourage du sénateur, certains ont fait savoir que le président ne serait pas invité aux funérailles à la demande expresse de McCain. C'est le vice-président, Mike Pence, qui devrait représenter l'administration Trump à la cérémonie, a indiqué dimanche sa famille.