Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le Suffren de Naval Group fait entrer la France dans la cour des "grands" en matière stratégique

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Pour la première fois ce mardi, la France a effectué un tir de missile de croisière depuis un sous-marin. Un succès stratégique réalisé par le Suffren, le nouveau sous-marin, dont la fabrication a mobilisé plus de 10 000 personnes chez Naval Group, notamment à Brest et Lorient.

Le sous-marin nucléaire d'attaque, programme Barracuda (illustration)
Le sous-marin nucléaire d'attaque, programme Barracuda (illustration) © Radio France - Christelle Marquès

La France a effectué pour la première fois mardi un tir de missile de croisière depuis un sous-marin a annoncé le ministère des Armées.  

Le Suffren - nouvelle génération de sous-marins nucléaires d'attaque (classe Barracuda) -  a "réalisé avec succès" ce tir d'essai de Missile de croisière naval (MdCN) au large de Biscarrosse (Sud-Ouest), a-t-il précisé dans un communiqué. 

Les forces sous-marines françaises pouvaient jusqu'à présent frapper des sous-marins et des navires de surface. Elles peuvent désormais détruire des infrastructures terrestres lourdes, à longue distance. La France rejoint ainsi le cercle fermé des États dotés de missiles de croisière navals, à l'image du Tomahawk américain, "popularisé" par la guerre du Golfe en 1991.  

Plus de 10 000 personnes mobilisées pour la construction du Suffren

Le Suffren est le premier d'une série de six nouveaux sous-marins nucléaires d'attaque (SNA) - c'est-à-dire à propulsion nucléaire - plus discrets et plus lourdement armés. Sa livraison à la Marine nationale est prévue d'ici la fin de l'année 2020, avant son admission au service actif en 2021.  

Le sous-marin Suffren inauguré en juillet 2019 par Emmanuel Macron est presque aussi grand qu'un stade de foot. La quasi totalité des sites de Naval Group ont ainsi participé à la construction même si le chantier était basé à Cherbourg. À Brest par exemple, mais aussi à Lorient où une partie du centre d'expertise de composite était mobilisé pour réaliser l'habillage des structures de la propulsion, indispensable pour assurer la discrétion du bâtiment. Le port militaire de Brest pourrait accueillir le Suffren dans le cadre de certaines missions même si les sous-marins du programme Barracuda seront tous basés à Toulon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess