International

Les Arméniens de Sarthe commémorent le génocide de 1915

Par David Malle, France Bleu Maine vendredi 24 avril 2015 à 6:00

Simon Karapetyan et Loussinée Davtiyan, présidente et vice président de l'association des Arméniens de Sarthe
Simon Karapetyan et Loussinée Davtiyan, présidente et vice président de l'association des Arméniens de Sarthe © Radio France - David Malle

Ce vendredi, les Arméniens du monde entier vont commémorer le centenaire des massacres de leurs ancêtres par les Turcs de l'empire ottoman, lors de la première guerre mondiale. Les 80 familles arméniennes de Sarthe vont participer à différentes manifestations. Elles espèrent pouvoir installer une stèle du souvenir au Mans avant la fin de cette année.

Ce vendredi 24 avril, les Arméniens du monde entier vont commémorer les 100 ans du génocide . Le génocide arménien, c'est le massacre d'un million et demi d'hommes de femmes et d'enfants entre 1915 et 1917 . Même si la Turquie, rejette toujours le terme de "génocide",  une vingtaine de pays dont la France, l'Italie ou la Russie et depuis cette semaine l'Autriche reconnaissent que ces massacres constituent bien un génocide.

Raconter pour ne pas oublier

En Sarthe, il y a environ 80 familles arméniennes , d'après l'association "Trésors d'Arménie". Pour son vice président, Simon Karapetyan, tous les arméniens savent évidemment ce qu'est le génocide, et la date du 24 avril 1915. "Ma grand-mère est née en 1912, elle a vécu 89 ans, pendant toute sa vie elle me racontait ça. Tu revis les mêmes malheurs, le même mal qu'eux" . Et le travail de mémoire doit continuer pour Simon Karapetyan et les autres familles arméniennes : "Nous essayons de raconter la même chose à nos enfants pour ne pas oublier".

Tous les arméniens savent...

Même si la communauté arménienne n'est pas très importante en Sarthe, comparée à de grandes villes comme Marseille ou même Tours, et bien les Arméniens font leur possible pour ce centenaire. Simon Karapetyan et Loussinée Davtyan la présidente de l'association racontent volontiers ce qu'ont vécu leurs familles, entre 1915 et 1917. Ce centenaire, "c'est sacré,  insiste Loussiné Davtyan, on a vu ça dans les livres d'histoire, partout, même ma famille a vécu cette horreur, pour nous c'est sacré".

Enro arméniens 1

Carte du génocide arménien - Aucun(e)
Carte du génocide arménien

"Il faut savoir que ça a existé et que c'était grave" - Loussinée Davtiyan

Pour Loussinée Davtiyan, présidente de l'association des arméniens de Sarthe, comme pour tous les Arméniens, le combat désormais c'est que la Turquie, héritière de l'empire Ottoman reconnaisse officiellement le "génocide" . "La reconnaissance, c'est important. Les Turcs, même s'ils ne sont pas très bien informés, ils n'ont pas vu ça à l'école dans leur livre d'histoire, mais il faut savoir que ça a existé et que c'était grave".

CLIP arméniens

Pour commémorer ce centenaire, p lusieurs cérémonies du souvenirs ont lieu en France ce vendredi dont une à Tours à 18h où plusieurs familles arméniennes de la Sarthe se rendront. Les familles souhaitent aussi installer une croix arménienne dans la ville du Mans d'ici la fin de l'année. En Arménie, à Erevan, François Hollande est attendu ce vendredi pour se recueillir devant le mémorial dédié aux victimes du génocide. Un monument composé de douze stèles de basalte, couvant une flamme éternelle, et une flèche de 44 mètres de haut, symbolisant la renaissance du peuple arménien.

Mémorial dédié aux victimes du génocide arménien à Erevan - Radio France
Mémorial dédié aux victimes du génocide arménien à Erevan © Radio France - David Malle