Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Espionnage : révélations sur la taupe que la CIA avait placée dans l’entourage de Poutine

-
Par , France Bleu

Un espion a été exfiltré de Russie par les États-Unis en 2017, ont révélé des médias américains lundi. Cet agent de la CIA, très haut placé au Kremlin, aurait révélé les ingérences russes lors de la campagne présidentielle américaine de 2016. France Bleu vous raconte cette incroyable histoire.

La maison achetée par l'espion en Virginie, au sud-ouest de Washington.
La maison achetée par l'espion en Virginie, au sud-ouest de Washington. © AFP - Mikhail Turgiev/Sputnik

L'histoire est digne des plus grands romans ou séries d'espionnage. Un espion en poste à Moscou a été exfiltré par la CIA en 2017, ont révélé le New York Times et la chaîne CNN ce lundi. Cet agent, qui travaillait pour les États-Unis au Kremlin, avait un accès direct au président Poutine. C'est lui qui a révélé aux services de renseignement américains les ingérences russes lors de la campagne présidentielle de 2016. 

L'une des principales sources américaines à Moscou 

D'après CNN et le New York Times, cet agent avait été recruté par les Américains il y a plusieurs décennies. Après avoir grimpé les échelons du pouvoir russe, il a gagné un accès direct au président Poutine. Il était même devenu l'une des principales sources américaines à Moscou. 

Mercredi, le Kremlin a dit ne pas savoir si l'un de ses anciens employés avait été une taupe de la CIA. Il a ajouté que les services de renseignement russes travaillaient à ce sujet. "Je peux seulement dire que cet employé a existé, qu'il a  été limogé, et que nous ne savons pas s'il était un espion ou pas", a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Des photos de documents sur le bureau de Poutine

L'espion aurait même réussi à photographier des documents qui se trouvaient sur le bureau du président russe, pour les envoyer aux services américains. C'est lui qui aurait confirmé que Vladimir Poutine a lui-même orchestré la campagne russe destinée à favoriser le candidat Donald Trump lors de la présidentielle de 2016. L'agent a également directement impliqué le président russe dans le piratage d'e-mails dans le camp démocrate, dont la publication avait embarrassé la candidate Hillary Clinton. 

Cette ingérence de la Russie, que Moscou a toujours démentie, a été documentée dans un rapport des services de renseignement américains rendu public en janvier 2017. L'espion "n'a pas pu jouer un rôle quelconque dans  cette soi-disant ingérence parce qu'il n'y a pas eu  d'ingérence", a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

Un certain Oleg Smolenkov, porté disparu en 2017 

Selon le quotidien russe Kommersant, la "taupe" serait un certain Oleg Smolenkov, porté disparu au Monténégro avec sa famille en 2017. La Russie l'a cru mort pendant un temps, avant d'apprendre qu'il était en vie à l'étranger. La CIA lui avait proposé de le faire sortir de Russie dès 2016, quand des rumeurs sur l'existence d'une taupe au Kremlin avaient commencé à circuler. Mais l'espion avait refusé, invoquant des raisons familiales. A ce moment-là, les services secrets américains ont craint d'avoir affaire à un agent double. Mais leurs inquiétudes se sont dissipées quand il a accepté d'être exfiltré en 2017. Il se serait alors installé aux Etats-Unis. Il aurait acheté une belle demeure en Virginie, au sud-ouest de Washington, en 2018. Sur place, un voisin a confirmé à l'AFP que les propriétaires étaient russes et a indiqué qu'ils étaient partis lundi soir.

Exfiltré car la CIA craignait que Trump ne le trahisse ? 

La chaîne CNN affirme que la CIA a exfiltré l'espion de crainte que Donald Trump ou son entourage ne le trahissent. L'agence du renseignement américain a vigoureusement démenti ce point. "Les allégations malencontreuses selon lesquelles la gestion des renseignements les plus sensibles de notre nation par le président -auxquels il a accès absolument chaque jour- aurait provoqué une supposée exfiltration sont inexactes", a déclaré à CNN la directrice des affaires publiques de la CIA, Brittany Bramell. Elle n'a ni confirmé ni démenti les autres révélations de ce dossier.

De son côté, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo s'est insurgé mardi contre la publication de ces informations. "Ces informations sont inexactes sur le plan factuel", a-t-il déclaré, sans les rejeter en bloc.

Choix de la station

France Bleu