Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
International DOSSIER : Brexit

Les ressortissants britanniques du Poitou inquiets des conséquences du Brexit

mardi 29 janvier 2019 à 19:09 - Mis à jour le jeudi 31 janvier 2019 à 4:04 Par Valentin Boissais, France Bleu Poitou

Environ 6.500 Britanniques résident aujourd'hui dans la Vienne et les Deux-Sèvres. Le Brexit, fixé au 29 mars, représente pour cette population des changements aux contours incertains.

La date du Brexit est pour le moment fixée au 29 mars 2019
La date du Brexit est pour le moment fixée au 29 mars 2019 © Maxppp - Will Oliver

Parthenay, France

Le porte-parole de l'ambassade du Royaume-Uni en France, Olaf Henricson-Bell, s'est rendu le jeudi 24 janvier au Palais des Congrès de Parthenay, dans les Deux-Sèvres. Le déplacement était destiné à rassurer les ressortissants sur les conséquences du Brexit. Le département abrite environ 4.000 Britanniques. 

Olaf Henricson-Bell tenait en premier lieu à faire de la pédagogie : 

Notre devoir est de rassurer, c'est vrai que des choses vont changer mais ils pourront évidemment rester en France. "      
Olaf Henricson-Bell

La principale préoccupation des ressortissants est aujourd'hui le flou qui entoure les négociations sur le Brexit et la forme que prendra la frontière entre la France et le Royaume-Uni. Diane Christie est arrivée en France il y a quinze ans, elle vit désormais à Gençay, dans le département de la Vienne. Ce territoire compte près de 2.500 Britanniques. 

Avec son mari, Diane gère le salon de thé "Chez Christies" de Gençay. Les conséquences sur les échanges économiques l’inquiètent. Elle déplore le manque d'information de la part des personnalités politiques britanniques sur cette question : 

Les politiciens sont comme des enfants là-bas, dans deux mois on sort de l'Union Européenne et il n'y a toujours rien de concret. C'est grave pour les entreprises et les particuliers. On ne sait pas vraiment comment nous pourrons passer la frontière le 30 mars au matin."
Diane Christie

La date du Brexit est pour l'instant fixée au 29 mars prochain et pourrait avoir de vraies conséquences dans toute la région Nouvelle-Aquitaine. La région compte 25% de l'ensemble des Britanniques installés en France.