Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Les socialistes espagnols remportent les législatives mais ne peuvent pas gouverner seuls

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le parti socialiste espagnol remporte ce dimanche les élections législatives mais n'obtient pas la majorité. Le chef du gouvernement, Pedro Sanchez va devoir trouver des alliances pour diriger le pays. L'extrême droite fait son entrée au Parlement avec 24 sièges.

Le Premier ministre Pedro Sanchez savoure la victoire des socialistes aux élections législatives
Le Premier ministre Pedro Sanchez savoure la victoire des socialistes aux élections législatives © Maxppp - Cazaro De Luca

espagne

Le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez a remporté, dimanche 28 avril, les élections législatives sans obtenir la majorité.  Son parti a recueilli près de 29 % des voix et 123 députés, nettement plus que les 85 remportés aux législatives de 2016, mais loin de la majorité absolue de 176 sur 350 à la chambre. Le scrutin pourrait déboucher sur une poursuite de l'instabilité qui marque la politique espagnole depuis 2015.

Le parti ultra-nationaliste Vox fait son entrée au Parlement

L’Espagne était  l'un des derniers pays européens où l'extrême droite n'avait pas pointé le bout de son nez. Une frange politique inexistante ou presque depuis la mort de Franco en 1975. Ce parti Ultra-Nationaliste a construit son succès grâce aux mêmes recettes utilisées par Donald Trump ou Jair Bolsonaréo au Brésil. Une campagne agressive menée sur les réseaux sociaux, avec un discours anti-immigration et favorable à l'unité du pays.

Avec 24 sièges VOX bénéficie surtout d'une Espagne plus que jamais divisée. Les socialistes arrivés en tête ne peuvent pas gouverner seuls. Une alliance avec l'extrême-gauche ne suffirait pas non plus pour obtenir la majorité. Les deux partis devraient donc s'appuyer sur les formations nationalistes et se tourner vers les basques ou les Catalans. Une manœuvre déjà employé en juin dernier pour renverser le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy.