Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Londres : l'incendie de la tour provoqué par un réfrigérateur défaillant, la vente du revêtement impliqué arrêtée

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

L'incendie qui a ravagé la semaine dernière la tour Grenfell de Londres est parti d'un réfrigérateur défaillant, a annoncé la police. Au moins 79 personnes sont mortes.

Au moins 79 personnes sont mortes dans l'incendie.
Au moins 79 personnes sont mortes dans l'incendie. © Maxppp -

C'est un réfrigérateur défaillant qui est à l'origine de l'incendie qui a tué au moins 79 personnes la semaine dernière à Londres, annonce Scotland Yard ce vendredi. La police a également confirmé que les plaques d'isolation de l'immeuble ne répondaient pas aux normes anti-incendie.

Arrêt de la vente du revêtement impliqué

Le modèle de réfrigérateur, de marque Hotpoint, n'avait pas fait l'objet d'un rappel, a précisé Fiona McCormack, commissaire de police. Le fabricant est en train de procéder à de nouveaux tests sur le modèle incriminé. Les enquêteurs ont par ailleurs établi que les isolants et les tuiles de revêtement utilisés dans la tour avaient échoué à tous les tests de protection incendie. Un constat inquiétant puisque le gouvernement a expliqué jeudi que quelque 600 tours d'habitation avaient un revêtement similaire en Angleterre. Une grande opération de vérification a été lancée et 75 immeubles ont été identifiés comme non conformes aux normes de sécurité, a précisé le gouvernement lundi, alors que des habitants de plusieurs tours ont déjà été évacués par crainte d'un nouvel incendie. Par ailleurs, l'entreprise américaine Arconic a annoncé lundi l'arrêt de la vente, pour usage dans les immeubles en hauteur (supérieure à douze mètres), du revêtement impliqué dans cet incendie.

Nombreuses poursuites à venir

Ces premiers résultats dans l'enquête donnent un aperçu des poursuites judiciaires qui vont désormais suivre. "Compte tenu de l'ampleur du nombre de décès, nous envisageons (de retenir) l'homicide volontaire ainsi que des infractions pénales et des infractions à la législation et aux réglementations", a expliqué la commissaire.

À ce stade, les autorités font état de 79 morts ou présumés tels. Mais le bilan pourrait encore s'alourdir. C'est la pire catastrophe du genre depuis la Seconde Guerre mondiale en Grande-Bretagne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess