Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT - Grève du 5 décembre : plus de 180.000 manifestants dans une trentaine de villes
International
Dossier : Opération Barkhane : treize militaires français morts au Mali

Mali : treize militaires français tués dans l'accident de deux hélicoptères lors d'une opération de combat

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie

Treize militaires français, dont six membres des troupes de montagne, ont été tués lundi soir dans l'accident de deux hélicoptères lors d'une opération de combat contre des djihadistes au Mali. Emmanuel Macron a salué le "courage" des soldats "morts pour la France".

Un Eurocopter Tigre au Mali en 2013 (illustration)
Un Eurocopter Tigre au Mali en 2013 (illustration) © AFP - Pascal GUYOT

Treize militaires français de la force Barkhane ont trouvé la mort au Mali dans une collision accidentelle de deux hélicoptères lors d'une opération de combat contre des djihadistes, a annoncé mardi l'Elysée.

Emmanuel Macron a salué "avec le plus grand respect la mémoire de ces militaires de l'armée de terre, six officiers, six sous-officiers, et un caporal-chef, tombés en opération et morts pour la France dans le dur combat contre le terrorisme au Sahel", a indiqué la présidence dans un communiqué.

Le Premier ministre Edouard Philippe a salué "ces héros tombés pour leur pays" à qui "nous devons tous notre infinie gratitude".

La ministre des Armées Florence Parly "rend hommage" aux soldats morts et "présente ses condoléances à leurs familles". Elle précise qu'une enquête est ouverte "pour déterminer les circonstances exactes de ce drame".

Originaires de Pau, Gap, Varces et Saint-Christol

Les 13 militaires français étaient originaires de Pau, Gap, Varces et Saint-Christol, indique le ministère des Armées dans un communiqué ce mardi. Sept soldats venaient du 5e régiment d'hélicoptères de combat de Pau, quatre militaires appartenaient au 4e régiment de chasseurs de Gap, un soldat venait du 93e régiment d'artillerie de montagne de Varces (Isère) et un militaire appartenait au 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol (Vaucluse).

Parmi les victimes figure le fils de Jean-Marie Bockel, ancien maire de Mulhouse, ancien ministre et sénateur du Haut-Rhin. Pierre-Emmanuel Bockel, âgé de 28 ans, lieutenant au 5e Régiment d’Hélicoptères de Combat de Pau, pilotait le Cougar qui a percuté l'autre hélicoptère. 

38 militaires français tués au Mali depuis 2013

L'accident est survenu lundi soir dans le cadre d'une opération de Barkhane, qui mobilise 4.500 militaires au Sahel. Il provoque l'un des plus lourds bilans humains essuyé par l'armée française depuis l'attentat du Drakkar, à Beyrouth en 1983. Un hélicoptère de combat Tigre est entré en collision avec un hélicoptère de manœuvre et d'assaut Cougar, selon des sources de la défense. 

Cet accident porte à 38 le nombre de militaires français tués au Mali depuis le début de l'intervention française dans ce pays du Sahel en 2013, avec l'opération Serval. Le dernier accident mortel d'hélicoptères dans l'armée remonte à février 2018, lorsque deux hélicoptères d'une école de l'armée de Terre s'étaient écrasés dans le Var, à une cinquantaine de kilomètres de Saint-Tropez, après une collision en vol, faisant cinq morts.

  - Visactu
© Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu