International

Marietta Karamanli : "Je préfère voir la France investir en Grèce, plutôt que la Russie ou la Chine"

Par Ruddy Guilmin, France Bleu Maine vendredi 30 octobre 2015 à 10:29

Marietta Karamanli, députée PS sarthoise franco-grecque
Marietta Karamanli, députée PS sarthoise franco-grecque © Radio France

La députée sarthoise d'origine grecque faisait partie de la délégation qui a accompagné François Hollande en Grèce la semaine dernière. Pour elle, la France doit aider le pays à se réformer, tout en se plaçant pour investir, notamment sur les futurs marchés issus de privatisations.

Elle était en Grèce la semaine dernière avec le Président de la République. Marietta Karamanli,  députée socialiste de la Sarthe, est au coeur de la nouvelle relation amicale et probablement fructueuse entre les deux pays. De par sa double nationalité bien sûr, mais aussi en tant que vice-présidente de la commission des affaires européennes et présidente du groupe d'amitié France-Grèce à l'Assemblée Nationale.

C'est le renouvellement d'une amitié ancienne entre les deux peuples et les deux pays

Derrière les images habituelles des poignées de mains et des visites culturelles,  Marietta Karamanli et les membres de la délégation ont mené des rencontres parallèles avec des parlementaires grecs, notamment sur des projets de réforme et l'aide que la France pourrait apporter. Il a aussi été beaucoup question d'économie et des possibilités, pour les entreprises françaises, de se positionner afin d'investir en Grèce. Dans les mois à venir, il y aura des marchés à prendre, notamment dans le cadre des privatisations de certains secteurs publics.

Rien n'est conclu mais on a six mois devant nous pour définir les investissements, notamment dans deux secteurs importants qui sont l'énergie et les transports

Marietta Karamanli était notre invité ce vendredi à 7 h 45 sur France Bleu Maine. L'intégralité de notre entretien en vidéo ci-dessous.