International

Meurtre de l'opposant russe Nemtsov : le suspect aurait avoué sous la torture

France Bleu mercredi 11 mars 2015 à 11:35

Samedi, de nombreux hommages ont été rendus à l'opposant Boris Nemtsov
Samedi, de nombreux hommages ont été rendus à l'opposant Boris Nemtsov © MaxPPP

Les aveux de Zaour Dadaïev, suspect n°1 du meurtre de Boris Nemtsov, auraient été extorqués sous la torture, selon la commission russe des droits de l'Homme. Dimanche, l'homme d'origine tchétchène a avoué avoir participé au meurtre de cet opposant russe, tué fin février en pleine rue.

"Il y a des raisons de croire que Zaour Dadaïev a avoué sous la torture " : c'est ce qu'affirme un représentant du Conseil consultatif pour les droits de l'Homme auprès du Kremlin, après avoir rendu visite en prison au suspect n°1 de l'assassinat de l'opposant russe Boris Nemtsov, qui a avoué dimanche être mêlé aux faits.

Ce suspect, Zaour Dadaïev, ancien policier des forces spéciales tchétchènes, a raconté à ses visiteurs "avoir passé deux jours menotté, avec un sac en tissu sur la tête ", a rapporté ce mercredi Andreï Babouchkine du Conseil des droits de l'Homme. "On me criait tout le temps : 'C'est toi qui as tué Nemtsov ?', je répondais que non " , aurait-il également déclaré. Il se trouvait avec un ami au moment de son arrestation, et explique que les policiers "ont dit que si j'avouais, ils allaient le relâcher ", rapporte également Andreï Babouchkine.

Des traces d'écorchures

Le représentant de la commission des droits de l'Homme, qui était accompagné d'un journaliste russe au moment de sa visite au suspect, affirme avoir noté la présence de plusieurs "écorchures " de menottes sur les poignets et les jambes :

"Nous ne pouvons pas affirmer qu'il a été tortué (...) mais nous avons découvert de nombreuses blessures sur son corps" — Andreï Babouchkine, membre du Conseil consultatif russe pour les droits de l'Homme

Zaour Dadaïev, âgé d'une trentaine d'années, a été interpellé avec quatre autres suspects dans l'enquête sur le meurtre de l'opposant Boris Nemtsov. Le 27 février dernier, l'ancien vice-premier Ministre a été abattu de quatre balles dans le dos au pied du Kremlin. 

Ce que l'on sait sur l'assassinat de Boris Nemtsov - Aucun(e)
Ce que l'on sait sur l'assassinat de Boris Nemtsov