International

Migrants : la photo d'un enfant mort sur une plage choque le monde entier

Par Marina Cabiten, France Bleu jeudi 3 septembre 2015 à 9:29 Mis à jour le jeudi 3 septembre 2015 à 16:36

Ce bébé syrien qui tentait de rallier la Grèce a été retrouvé gisant sur une plage turque
Ce bébé syrien qui tentait de rallier la Grèce a été retrouvé gisant sur une plage turque © MaxPPP

Depuis mercredi, les clichés d'un tout jeune enfant mort échoué sur une plage turque font le tour du monde. Via les réseaux sociaux d'abord, avant d'arriver dans les journaux. Comme des milliers d'autres migrants, ce bébé syrien tentait avec sa famille d'aller en Grèce.

Les photos d'un enfant syrien mort échoué sur une plage de Bodrum, en Turquie, ont déclenché une vive émotion sur internet, avant de faire la une d'un grand nombre de quotidiens européens ce jeudi. L'enfant a fait naufrage alors que sa famille et lui tentaient de rallier la Grèce.

Symbole de la crise des migrants

Aylan Kurdi avait trois ans et venait d'une ville syrienne assiégée par Etat islamique. Lui et son frère de cinq ans fait partie des douze Syriens morts noyés mercredi . Quinze autres migrants ont été sauvés.

"Il faisait noir et tout le monde criait, mes enfants m'ont glissé des mains"

"Nous avions des gilets de sauvetage mais le bateau a subitement chaviré parce que des gens se sont levés", a raconté son père, seul survivant de la famille. "Je tenais la main de ma femme (27 ans), mais mes enfants m'ont glissé des mains" . "Il faisait noir et tout le monde criait. C'est pour ça que ma femme et mes enfants n'ont pas pu entendre ma voix. J'ai essayé de nager jusqu'à la côte grâce aux lumières mais je n'ai pas pu retrouver ma femme et mes enfants une fois à terre" , a expliqué Abdallah Shenu, "je suis allé à l'hôpital et c'est là que j'ai appris la mauvaise nouvelle" .

L'image du petit garçon au short bleu et au t-shirt rouge, le visage dans le sable, a envahi en quelques heures les réseaux sociaux mercredi.

Sur Twitter, le hashtag  qui signifie "l'humanité échouée" en turc a généré plus de 40.000 messages en moins de 24 heures. 

 

Une image-choc reprise par la presse européenne

Jeudi matin, plusieurs grands quotidiens d'Europe ont choisi de mettre ces photos en une. Selon le quotidien britannique The Guardian, elles résument "toute l'horreur du drame humain qui se déroule sur les côtes européennes".  "Si ces images extraordinairement fortes d'un enfant syrien rejeté sur une plage ne modifient par l'attitude de l'Europe vis-à-vis des réfugiés, qu'est-ce qui le fera ?", interroge de son côté The Independent.

 

Les journaux français n'avaient eux pas mis en avant ces photos jeudi matin. Sur Twitter, le quotidien Le Monde a expliqué avoir bouclé trop tôt mercredi pour pouvoir mettre l'enfant syrien en une, mais l'avoir fait pour son édition datée de vendredi à paraître jeudi après-midi. 

*> LIRE AUSSI : Un "raté" de la presse française ?

*