Tous les sports

Mondiaux de cyclisme : la première médaille des Bleus est pour la Franc-Comtoise Juliette Labous

Par David Malle, France Bleu Besançon lundi 10 octobre 2016 à 15:34

Juliette Labous déjà médaillée sur le CLM des championnats d'Europe à Plumelec
Juliette Labous déjà médaillée sur le CLM des championnats d'Europe à Plumelec © Maxppp - Nicolas Créach

Juliette Labous décroche la médaille de bronze dans le contre-la-montre des championnats du monde de cyclisme à Doha au Qatar. La junior franc-comtoise du VC Morteau Montbenoît est déjà double championne de France de la course en ligne et du contre-la-montre.

Juliette Labous avait fait de ce contre-la-montre l'un de ses objectifs. La double championne de France, 3e des championnats d'Europe le 14 septembre à Plumelec (Morbihan), a donc réussi à devenir médaillée sur les championnats nationaux, européens et mondiaux. La cycliste du Haut-Doubs a réussi cette performance ce lundi matin, alors que la chaleur était déjà intense, par 40 degrés à l'ombre. Elle prend la 3e place en terminant les 13,7 km à 43.913 km/h de moyenne, derrière une Néerlandaise et une Italienne.

Des bains chauds pour s'acclimater à la chaleur du Qatar

Partie vite, Juliette Labous explique qu'elle a géré, malgré la très forte chaleur, pour tenter de refaire son retard sur la fin de course et dépasser les filles qui s'étaient un peu écroulées sur la fin de parcours. Une superbe performance pour elle qui " préfère le froid du cyclo cross et même la pluie ". Son petit secret pour s'habituer à la chaleur, "c'était la semaine dernière de prendre des bains chaud de 40 minutes après les entraînements ". Auparavant, avec les filles de l'équipe de France, elle a réalisé des sessions d'entrainement dans une salle chauffée à 33 degrés.

Pas de champagne pour fêter la victoire, "il faut avoir 23 ans"

Juliette Labous pense maintenant à la course en ligne. Celle qui est déjà championne de France de la spécialité peut envisager un autre podium. Dans l'immédiat, elle ne pourra pas boire de coupe de champagne pour fêter sa première médaille mondiale dans ce pays du Golfe. "Non, il faut avoir 23 ans, sourit elle. Mais j'irai boire un petit café , et je fêterai ça en revenant dans ma famille en Franche Comté."

Partager sur :