Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort de George Floyd : nouvelle nuit de violence aux États-Unis malgré plusieurs couvre-feux

-
Par , France Bleu

Des heurts entre manifestants et policiers ont secoué samedi soir plusieurs grandes villes américaines, placées sous couvre-feu pour tenter de calmer la colère qui se propage dans le pays depuis la mort de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, lundi lors d'une interpellation policière.

Un pétard lancé par un manifestant sur la police lors d'un rassemblement à la mémoire de George Floyd à Washington
Un pétard lancé par un manifestant sur la police lors d'un rassemblement à la mémoire de George Floyd à Washington © AFP - ANDREW CABALLERO-REYNOLDS

Après plusieurs nuits d'émeutes à Minneapolis (Minnesota), où George Floyd est décédé lundi aux mains de la police, le président Donald Trump a promis de "stopper la violence collective". Des agents en tenue anti-émeute ont chargé samedi soir les manifestants qui avaient défié le couvre-feu, les repoussant avec des fumigènes et des grenades assourdissantes.

Des affrontements aussi à New York, Philadelphie, Los Angeles, Atlanta, Miami et Chicago, où des couvre-feux ont également été décrétés. Des manifestations étaient également organisées à Dallas, Las Vegas, Seattle, Memphis ou Washington pour dénoncer les bavures policières qui frappent les Noirs de manière disproportionnée.

Les manifestants demandent que les forces de l'ordre rendent des comptes pour l'arrestation mortelle de George Floyd, dont les images ont fait le tour du monde. Le policier blanc Derek Chauvin qui, sur cette vidéo, maintient son genou pendant de longues minutes sur le cou du quadragénaire, a été arrêté vendredi et inculpé pour "homicide involontaire". Mais pour nombre d'Américains, ce n'est pas assez : ils réclament son inculpation pour homicide volontaire et l'arrestation des trois autres agents impliqués dans le drame. 

Même s'il a dénoncé à plusieurs reprises la mort "tragique" de George Floyd, le président Trump estime que les émeutiers déshonorent sa mémoire. "Nous ne devons pas laisser un petit groupe de criminels et de vandales détruire nos villes", a-t-il lancé en attribuant les débordements à "des groupes de l'extrême gauche radicale" et notamment "Antifa" (antifascistes). Le candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a condamné lui aussi les violences, tout en estimant que les Américains avaient le droit de manifester contre la brutalité policière.

Pour reprendre le contrôle de la situation, le gouverneur du Minnesota a annoncé la mobilisation des 13.000 soldats de la Garde nationale de l'État, une première, et a demandé l'aide du ministère de la Défense. Le Pentagone précise que des unités de la police militaire sont en alerte pour pouvoir éventuellement intervenir à Minneapolis dans un délai de quatre heures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu