Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort du prince Philip : sa dernière visite en Normandie pour le 70e anniversaire du Débarquement

Le Prince Philip, l'époux de la reine d'Angleterre, est mort ce vendredi 9 avril. Le 6 juin 2014, il avait participé au 70e anniversaire du Débarquement à Bayeux et Ouistreham, sa dernière visite officielle en Normandie.

Le Prince Philip, la reine Elizabeth II et François Hollande le 6 juin 2014 à Ouistreham en Normandie © AFP - Saul Loeb
Le Prince Philip, la reine Elizabeth II et François Hollande le 6 juin 2014 à Ouistreham en Normandie © AFP - Saul Loeb © AFP - Saul Loeb

Il avait accompagné son épouse la reine Elizabeth II à Bayeux et à Ouistreham en juin 2014 lors du 70e anniversaire du Débarquement en Normandie. Le Prince Philip s'est éteint ce vendredi 9 avril, a annoncé dans la matinée la famille royale. Le duc d'Edimbourg, souffrant depuis plusieurs années, avait 99 ans. 

Elizabeth II et le Prince Philip avaient répondu favorablement à l'invitation de François Hollande à participer aux cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement. 

Le couple royal était arrivé le 5 juin 2014 à Paris, à la gare du Nord. Il s'était rendu à une cérémonie à l'Arc de Triomphe avant de gagner le Palais de l'Elysée. Le lendemain, la reine d'Angleterre et le duc d'Edimbourg avait asssisté à une cérémonie franco-britannique à Bayeux, ville située à une dizaine de kilomètres à peine des plages du Débarquement. 

Le Prince Philip, la reine Elizabeth, le prince Charles, Camilla et Manuel Valls, à l'époque Premier ministre
Le Prince Philip, la reine Elizabeth, le prince Charles, Camilla et Manuel Valls, à l'époque Premier ministre © AFP - Thomas Bregardis

Au cours de cette cérémonie, le Prince Philip et la reine d'Angleterre avaient rencontré des vétérans britanniques.

Le Prince Philip échange avec des vétérans britanniques le 6 juin 2014 à Bayeux en Normandie
Le Prince Philip échange avec des vétérans britanniques le 6 juin 2014 à Bayeux en Normandie © AFP - Leon Neal

Le couple avait ensuite déjeuné avec les autres chefs d'Etats au château de Bénouville dans le Calvados, avant de participer à la cérémonie internationale de Ouistreham. 

Le chef cuisinier Michel Bruneau se souvient d'un homme très discret. "J'ai vu monsieur Poutine et monsieur Obama lui serrer la main, mais après la reine bien évidemment", raconte-t-il, "Le Prince Philip avait mangé relativement peu comme la plupart des chefs d'Etat. Monsieur Obama a réclamé le fromage, notamment du camembert. Mais lui, honnêtement, d'après ce que m'a rapporté le maître d'hôtel qui était là, il avait grignoté". 

La journée du 6 juin 2014 s'était terminée par un diner officiel à l'Elysée à l'invitation du président de la République de l'époque, François Hollande. 

Le couple royal accueilli par le président François Hollande le 6 juin 2014 pour un dîner officiel à l''Elysée
Le couple royal accueilli par le président François Hollande le 6 juin 2014 pour un dîner officiel à l''Elysée © AFP - Pierre Andrieu

Si le Prince Philip n'a pas participé au Débarquement en Normandie comme soldat, il s'est engagé à 18 ans dans la Royale Navy.  A 21 ans, il a été promu lieutenant d'un navire britannique. En juillet 1943, il a pris part au débarquement allié en Sicile et c'est là qu'il s'est fait remarquer.

"Alors que son navire est pris sous le feu nourri des Allemands qui le prennent pour cible, il a la bonne idée de faire tirer des fumigènes depuis le navire sur lequel il se trouve pour faire croire aux Allemands que le bâtiment est touché et en train de sombrer. En fait, ça va vraiment sauver à la fois le navire et surtout tous les marins qui sont avec lui", raconte Emmanuel Thiébot, historien au Mémorial de Caen.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess