Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mouvement de solidarité à Toulouse suite à l'explosion à Beyrouth

-
Par , France Bleu Occitanie

Les collectivités sont en train de mettre en place des aides pour le Liban suite à l'explosion qui a frappé Beyrouth mardi. Autre action de soutien, ce mercredi soir, une veillée silencieuse est organisée à 20h devant le Capitole par les Libanais de Toulouse.

La place du Capitole où se tiendra une veillée silencieuse ce soir à 20h pour les victimes de l'explosion à Beyrouth
La place du Capitole où se tiendra une veillée silencieuse ce soir à 20h pour les victimes de l'explosion à Beyrouth © Radio France

Toulouse Métropole est actuellement en discussion avec le CHU, la Région Occitanie et l'Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées pour aider le Liban, au lendemain de la double explosion qui s'est produite à Beyrouth mardi en fin de journée. Les collectivités veulent apporter leur aide sur le plan des secours, de la santé, de la logistique, des infrastructures, scolaire, et des dons devraient être faits. Par ailleurs, l'association des Libanais de Toulouse organise une veillée silencieuse ce mercredi soir devant le Capitole à 20h, pour rendre hommage aux victimes de la catastrophe.

D'après Jean-Claude Dardelet, vice-président en charge des relations internationales à Toulouse Métropole, les aides pourraient prendre plusieurs formes. Il sera question de dons pour des ONG mais également d'accueil d'étudiants si besoin, tout comme le fait d'envoyer des enseignants sur place. Dans le domaine de la santé, des secours pourraient être dépêchés sur place. Toulouse qui a vécu l'explosion de l'usine AZF en 2001 a déjà eu l'expérience de ce genre de situation. C'est pour cette raison que les collectivités envisagent aussi d'apporter une aide pour les infrastructures en eau ou encore de télécommunications.

Par ailleurs, le centre spatial de Toulouse (CNES) a activé une charte qui permet de transmettre des cartographiques, radar, météo, environnement au Liban pour aider les autorités à identifier les faiblesses du terrain et à acheminer au mieux les secours sur place.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess