Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Otages libérés au Burkina Faso : découvrez où sont les "zones rouges" que la France déconseille aux voyageurs

-
Par , France Bleu

Après l'enlèvement de deux Français au Bénin et libérés dans le nord du Burkina Faso, le ministère des Affaires étrangères a mis à jour les cartes de conseils au voyageurs. Ces cartes visent à mettre en garde des zones les plus dangereuses dans le monde.

Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, et Florence Parly, ministre des Armées, ont rappelé samedi les conseils aux voyageurs à respecter
Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, et Florence Parly, ministre des Armées, ont rappelé samedi les conseils aux voyageurs à respecter © Maxppp -

Le ministère des Affaires étrangères a actualisé ses cartes des zones déconseillées aux voyageurs. En Afrique, la zone formellement déconseillée (en rouge) aux voyageurs au nord du Bénin, est étendue à toute la zone frontalière avec le Burkina Faso. Il en est de même au Togo dont la carte a également été actualisée avec l'apparition d'une zone rouge le long de la frontière avec le Burkina Faso, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent. Le ministère français des Affaires étrangères publie ces cartes du risque sécuritaire des pays, afin d'informer les voyageurs lorsqu'ils se déplacent. 

Après l'enlèvement de Patrick Picque et Laurent Lassimouillas le 1er mai pendant un séjour touristique au Bénin, on sait aujourd'hui que le ministère français des Affaires étrangères avait formellement déconseillé la zone, seulement depuis fin avril. En Afrique de l'Ouest, les pays du Sahel sont confrontés à une importante présence de groupes islamistes. 

  - Visactu
© Visactu -

Au Bénin

Pour le Bénin, le ministère français des Affaires étrangères indiquait avant même l'enlèvement des deux Français que "compte tenu du contexte régional, le risque terroriste ne peut être totalement écarté au Bénin. Les attentats de Grand Bassam en 2016 en Côte d’Ivoire et les évènements de 2018 au Burkina Faso ont montré que les groupes terroristes de la région ciblent les lieux de divertissement et hôtels où séjournent les étrangers. Il est recommandé d’observer la plus grande vigilance et de s’assurer que les accès à ces lieux sont sécurisés."

"En raison d’activités possibles de groupes armés et du risque d’enlèvement, il est formellement déconseillé de se rendre dans les zones frontalières du Burkina Faso, y compris les parcs nationaux de la Pendjari et du W, et les zones cynégétiques mitoyennes du parc de la Pendjari et de l’Atakora", indique désormais le ministère des Affaires étrangères.

Au Togo aussi

L'extrême nord du pays passe aussi en rouge. Pour le ministère, "en raison de la menace terroriste en Afrique de l’Ouest, une attaque ne peut être exclue au Togo. Il convient d’observer une vigilance accrue, particulièrement dans les lieux fréquentés par les expatriés."

Et ailleurs en Afrique de l'Ouest ?

Ces dernières années, la situation sécuritaire dans les pays du Sahel n'a cessé de s'aggraver au point que plusieurs pays sont déconseillés pour la totalité de leur territoire : c'est le cas du Mali, du Niger, du Tchad et de la Libye, seul pays où l'intégralité du territoire est formellement déconseillé. 

Dans les autres pays de la région, les voyages sont formellement déconseillés ou déconseillés sauf raison impératives sur une grande partie du territoire algérien, burkinabé, mauritanien mais aussi au Nigeria. En outre, la plus grande vigilance est recommandée dans certaines parties de la Tunisie, du Sahara occidental, du Cameroun, du Sénégal et du nord du Togo où la aussi, les voyages sont déconseillés.

Ailleurs dans le monde

Consultez les cartes détaillées sur le site du ministère des Affaires étrangères

  - Aucun(e)
- Ministère des Affaires étrangères
  - Aucun(e)
- Ministère des Affaires étrangères
  - Aucun(e)
- Ministère des Affaires étrangères
  - Aucun(e)
- Ministère des Affaires étrangères
  - Aucun(e)
- Ministère des Affaires étrangères
  - Aucun(e)
- Ministère des Affaires étrangères