Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pandémie de coronavirus : l'Europe incapable d'une réponse commune

-
Par , , France Bleu RCFM

Notre voisin italien reste le pays au monde où le nombre de décès est le plus élevé, même si l'on enregistre une baisse du nombre de cas ces derniers jours. L'Italie qui reçoit l'aide de la Chine ou de Cuba, mais peu ou pas de ses voisins européens.

Des médecins chinois sont arrivés à Rome, il y a une dizaine de jours
Des médecins chinois sont arrivés à Rome, il y a une dizaine de jours © Getty

L'Italie a reçu un important soutien logistique dans sa lutte contre le coronavirus. Aide apportée par plusieurs pays : la Russie a dépêché des infectiologues, Cuba des médecins et la Chine du matériel ainsi que du personnel.  

Une solidarité internationale qui isole de fait un peu plus l’Italie du reste de l'Union Européenne : «un groupe de médecins chinois est arrivé à Rome, il y a une dizaine de jours, un autre à Milan, la semaine dernière», raconte Laura Maria Sargentini, une cortenaise qui réside a Rome, « l'Europe est en train de démontrer que quelque chose ne va pas en son sein : l'aide arrive d'ailleurs et il y a même eu des vols, en République Tchèque, de matériels chinois destinés à l'Italie », remarque Laura Maria Sargentini.

« Il n'y a pas de politique sanitaire commune, les pays européens ne font pas face ensemble à cette pandémie », poursuit la cortenaise, «et il faut craindre que ce manque de politique commune, de solidarité n'ait des conséquences, notamment _un accroissement du sentiment anti-européen_, en Italie, mais aussi en Espagne. Je ne pense pas que ces pays se tourne vers Bruxelles pour obtenir une aide concrète », conclut-elle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu