Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Pays Basque : 15 Erythréens sous protection internationale à Bayonne

-
Par , France Bleu Pays Basque

15 jeunes Erythréens sauvés des prisons lybiennes par les Nations Unies viennent d'arriver à Bayonne. Ils bénéficient désormais du statut de "réfugié".Ils sont hébergés par l'AFPA. Ils vont apprendre le français et un métier.Une nouvelle vie doit commencer pour eux.

Philmon, un des 15 jeunes Erythréens entouré de Laurie Etchepare, cheffe du prohet Start Hope (gauche) et de Soraya Benmamou en service civique
Philmon, un des 15 jeunes Erythréens entouré de Laurie Etchepare, cheffe du prohet Start Hope (gauche) et de Soraya Benmamou en service civique © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Pays Basque, France

Ces 15 jeunes Erythréens ont entre 19 et 26 ans. Ils sont désormais protégés par le statut de "réfugié". Ils ont été pris en charge par le Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies après avoir été sauvés des prisons lybiennes. Ils ont été évacués dans des camps au Niger".  détaille Marie-Ann Lathière, référente asile et réfugiés à la Direction départementale de la Cohésion Sociale.

L'Erythrée : la pire dictature du monde

Ils sont arrivés fin octobre aprés avoir prix un avion  de Niamey (capitale du Niger) et via Orly ils ont atterri à Biarritz. Ils parlent quelques mots d'anglais appris au cours de leur exil mais ils s'expriment principalement dans leur langue maternelle , le Tigrinia. Ils s'excusent mais pour l'instant ils préfèrent ne pas trop s'exprimer à un micro ou d'être pris en photo. Philmon accepte mais il demande calmement que ce soit de loin. Certains ont une femme et des enfants en Eryhtrée. Ces jeunes hommes ont fui "la pire dictature du monde" souligne Laurie Etchepare, cheffe du projet Start Hope (Hébergement Orientation Parcours pour l'Emploi). Un programme soutenu par le ministère de l'Intérieur en partenariat avec l'AFPA, l'Agence pour la Formation Professionnelle des Adultes et Pôle Emploi.

Leur passé restera confidentiel, "leur dossier ne nous sont pas accessibles mais on peut imaginer qu'ils ont connu l'enfer voire l'horreur" souligne Laurie Etchepare.

Les 15 jeunes réfugiés éryhtréens sont hébergés et formés dans les locaux de l'AFPA de Bayonne - Radio France
Les 15 jeunes réfugiés éryhtréens sont hébergés et formés dans les locaux de l'AFPA de Bayonne © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Ils vont apprendre le français et un métier

Michel Vanzo, le directeur de l'AFPA de Bayonne a accepté de prendre en charge ces 15 jeunes fort de son expérience , il y a 2 ans, lorsque son établissement a hébergé 25 migrants (Soudanais, Somaliens et Erythréen) en ouvrant un CAO (Centre d'Accueil et d'Orientation). La grande différence entre ces 15 jeunes Erythréens et les 25 migrants est leur statut. En tant que réfugiés, ils sont détenteurs d'une carte de séjour de 10 ans et ils vont bénéficier de 5 mois de cours intensifs de français et 7 mois de sensibilisation à un métier afin ensuite d'entrer en apprentissage. "On a déjà commencé quelques ateliers en charpente et ils s'éclatent.On a tous les métiers du bâtiment ici et quelques métiers du tertiaire. L'objectif est de travailler avec des entreprises du secteur qui ont de vrais besoins en recrutement comme les entreprises de l'hôtellerie et restauration, du bâtiment et de l'industrie. La difficulté sera ensuite derrière de trouver un logement et ça on sait que c'est compliqué même quand on a un emploi mais avec un emploi, on a plus de chances d'accéder à une autonomie complète" _e_xplique Michel Vanzo. Reportage ci-dessous

"Apprendre un métier et devenir autonome"

C'est une nouvelle vie qu'ils doivent se reconstruire -Marie-Ann Lathière

Marie-Ann Lathière, référente asile et réfugiés à la Direction départementale de la cohésion sociale des Pyrénées-Atlantiques, invitée de France Bleu Pays Basque le 12 novembre 2019. - Radio France
Marie-Ann Lathière, référente asile et réfugiés à la Direction départementale de la cohésion sociale des Pyrénées-Atlantiques, invitée de France Bleu Pays Basque le 12 novembre 2019. © Radio France - Bixente Vrignon

"Ces personnes arrivent avec le statut de réfugié avec un titre de séjour de 10 ans mais qui interdit le retour dans le pays d'origine durant ces 10 années donc c'est une nouvelle vie qu'ils doivent se construire et se reconstruire en France, à Bayonne dans un premier temps. Après libre à eux s'ils veulent se déplacer sur le territoire français pour aller ailleurs, ils le peuvent mais en tout cas cette nouvelle vie commence à Bayonne. Nous notre but c'est de les amener vers l'autonomie; l'autonomie financière, linguistique savoir s'exprimer et trouver un emploi dans le meilleur des cas ou une formation qualifiante qui amènera vers l'emploi et ensuite un logement et rentrer dans la vraie vie " détaille Marie-Ann Lathière, référente asile et réfugiés à la Direction départementale de la Cohésion Sociale

Marie-Ann Lathière

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu