Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Lave, dégâts, fuite des habitants : éruption d'un volcan en République démocratique du Congo

-
Par , France Bleu

Le volcan Nyiragongo est entré en éruption dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) samedi 22 mai. Des milliers de personnes ont dû fuir. Ce dimanche, la coulée de lave a cessé sa progression et certains commencent à regagner leurs habitations.

Le volcan est entré en éruption samedi soir.
Le volcan est entré en éruption samedi soir. © AFP - Moses Sawasawa

Un ciel rouge vif et une coulée de lave large de plusieurs centaines de mètres : un volcan est entré en éruption dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) samedi soir. Ce réveil du volcan Nyiragongo a pris tout le monde de court. Il n'était plus surveillé depuis sept mois, faute de financements pour soutenir l'Observatoire de volcanologie locale, a indiqué la radio de l'ONU, Okapi. 

Les habitants ont dû fuir après l'éruption du volcan

Les autorités ont dû donner un ordre d'évacuation de la ville de Goma. Des milliers de personnes ont fui vers le poste frontière avec le Rwanda. 

Le volcan s'est réveillé samedi soir.
Le volcan s'est réveillé samedi soir. © AFP - Alex Miles
Des milliers de personnes ont dû fuir.
Des milliers de personnes ont dû fuir. © AFP - Moses Sawasawa

La coulée de lave a englouti de nombreuses habitations, laissant derrière elle des amas de tôles tordues. Au moins quatre village ont été détruits. "Il y a des gens qui ont perdu des biens, peut-être qu'il y a aussi des morts, on ne sait pas", a confié le propriétaire d'un commerce épargné à l'Agence France presse (AFP), Kambere Ombeni, appelant le gouvernement à "venir en aide aux rescapés". Par ailleurs, "cinq personnes ont été tuées dans des accidents lors des déplacements de population", selon le général Ndima.

De nombreuses habitations ont été détruites.
De nombreuses habitations ont été détruites. © AFP - Moses Sawasawa
Au moins quatre villages ont été détruits.
Au moins quatre villages ont été détruits. © AFP - Guerchom Ndebo

La coulée s'est arrêtée dimanche à quelques centaines de mètres des faubourgs de la ville de Goma et de l'aéroport. Certains habitants commencent à regagner leurs maisons.

La coulée a cessé sa progression ce dimanche.
La coulée a cessé sa progression ce dimanche. © AFP - Justin KATUMWA

L'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), qui gère le parc national des Virungas, où est situé le volcan, a annoncé que des "touristes présents hier au cratère sont sains et saufs". Les rares gorilles de montagne, dont les Virunga sont un sanctuaire, "ne sont pas menacés".

Appel à la vigilance

La précédente éruption majeure du Nyiragongo remonte au 17 janvier 2002 et avait fait une centaine de morts. "Des séismes se font encore sentir sur la sortie de la coulée de lave sur Goma. Il faut donc rester vigilant", a commenté sur place un responsable de l'Observatoire de volcanologie de Goma, Adalbert Muhindo. "Si jamais ces séismes provoquent une ouverture, cette coulée pourrait progresser de nouveau vers Goma", a-t-il mis en garde.  

La région de Goma est une zone d'intense activité volcanique, avec six volcans, dont le Nyiragongo et le Nyamuragira qui culminent respectivement à 3.470 et 3.058 mètres. L'éruption la plus meurtrière du Nyiragongo, en 1977, avait fait plus de 600 morts.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess