Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International DOSSIER : Le pourquoi du comment

Pourquoi le département de l’Yonne a accueilli autant de réfugiés espagnols ?

dimanche 14 avril 2019 à 20:56 Par Isabelle Rose, France Bleu Auxerre

La retirada, cette vague d'exode qui a frappé les républicains espagnols au moment de l'arrivée au pouvoir de Franco a été commémorée dimanche à Auxerre (Yonne). Une cérémonie au square des républicains espagnols, passage Soufflot pour ne pas oublier cette page de l'histoire

Hommage aux républicains espagnols à Auxerre
Hommage aux républicains espagnols à Auxerre © Radio France - Isabelle Rose

Yonne, France

Pourquoi les républicains espagnols ont-ils fui leur pays ?

Pour fuir le régime de Franco car le 26 janvier 1939, le dictateur réussi à reprendre Barcelone, aux mains des républicains catalans. Tous les résistants et leurs familles veulent quitter le pays. Le gouvernement français ouvre sa frontière dans un premier temps aux civils puis aux combattants républicains. 

En quelques semaines seulement, plus de 500 000 espagnols franchissent les Pyrénées pour se rendre en France. C'est ce qu'on appelle la Retirada. Les autorités françaises sont très vite débordées. Les réfugiés sont parqués dans des camps à Argelès-sur-Mer, Barcarès ou encore Saint-Cyprien. Mais il faut trouver d'autres solutions. Le gouvernement Daladier choisi alors 72 départements français pour accueillir ces réfugiés espagnols : Le département de l'Yonne en fait partie.

Combien d'Espagnols sont-ils arrivés dans le département ?

On estime qu'environ 1500 réfugiés sont arrivés dans un premier temps dans l’Yonne. Essentiellement des femmes avec leurs enfants placées dans une trentaine de communes volontaires. Les hommes, eux, sont arrivés plus tard. Plusieurs milliers après la déclaration de guerre en septembre 1939. 

Notez que deux ans auparavant, en 1937, plusieurs villages de l'Yonne dont Migennes, Tonnerre ou Joigny avaient déjà fait preuve de solidarité puisqu'ils avaient reçu 500 enfants basques âgés de 6 à 14 ans. Des enfants envoyés temporairement par leurs parents pour les sauver des bombardements.

Godin Villa envoyé dans l'Yonne par ses parents à l'âge d'onze ans en 1937 - Radio France
Godin Villa envoyé dans l'Yonne par ses parents à l'âge d'onze ans en 1937 © Radio France - Isabelle Rose

Pourquoi étaient-ils si nombreux dans l'Yonne ?

Parce que ces hommes étaient une main d'œuvre facile et bon marché. La France était en guerre et à cause de la mobilisation générale, il n’y avait plus assez d'hommes pour travailler dans les champs ou dans l'industrie. 

Dans le sud de la France où étaient regroupés les réfugiés espagnols, des Compagnies de Travailleurs Espagnols ont donc été constituées. Composée chacune de 250 hommes, seize ont été envoyées dans l'Yonne entre septembre 39 et mai 40 soit près de 4000 hommes. 

Une large majorité de ces travailleurs espagnols a permis de construire l'usine d'aviation souterraine de Cravant ou encore l'atelier de chargement d'obus de Saint-Florentin. Les autres ont effectués des travaux agricoles, travaillés dans les bois ou l'artisanat notamment dans l'Auxerrois.