International

Présidentielle américaine : Donald Trump mis en cause pour des propos sexistes et grossiers

Par Blandine Costentin, France Bleu samedi 8 octobre 2016 à 11:22

Le candidat républicain Donald Trump sera-t-il rattrapé par des propos vieux de onze ans ?
Le candidat républicain Donald Trump sera-t-il rattrapé par des propos vieux de onze ans ? © Maxppp - ANDREW GOMBERT

Le candidat républicain à la Maison blanche a été pris en flagrant délit de propos crus et dégradants sur les femmes. La vidéo où l’on entend Donald Trump remonte à 2005, mais elle a été publiée vendredi par le Washington Post et déclenche une tempête politique et médiatique.

Donald Trump aime rouler des mécaniques. La question, ce samedi, est la suivante : est-il (une fois de plus) allé trop loin ? Dans une vidéo, le candidat républicain à la Maison blanche s’exprime sur ses relations avec les femmes de manière profondément sexiste et ordurière. La séquence date de 2005. Le Washington Post l’a rendue publique, un mois avant l’élection présidentielle américaine (mardi 8 novembre 2016) et à la veille du deuxième débat contre la rivale démocrate de Donald Trump, Hillary Clinton.

A l’époque de cet enregistrement, réalisé à l’insu de Donald Trump, le futur candidat est alors homme d'affaires et vedette de télévision. Dans une discussion avec un présentateur, il évoque sa manière d'aborder les femmes, au besoin sans leur consentement. En tant que star, "elles nous laissent faire. On fait tout ce qu'on veut", affirme Donald Trump. Le milliardaire enchaîne les termes brutaux et vulgaires, qui donnent une piètre image de sa manière d'envisager les relations avec les femmes.

Dans le tweet ci-dessus du Washington Post, il est écrit : "Trump enregistré en train de tenir des propos obscènes sur les femmes, en 2005".

Donald Trump s'excuse... et met en cause en retour le couple Clinton

Le scandale est suffisamment grand pour que Donald Trump éprouve le besoin de s'excuser, dans une vidéo publiée dans la nuit. "Ceux qui me connaissent savent que ces paroles ne reflètent pas qui je suis. Je l'ai dit: j'avais tort et je m'excuse", déclare le candidat. Il s’en prend dans la foulée à l’ancien président –et époux de la candidate démocrate- Bill Clinton : "J’ai dit des choses bêtes mais il y a une grande différence entre les mots et les actes (…) Bill Clinton a réellement maltraité des femmes." Trump met aussi en cause Hillary Clinton pour avoir "intimidé" les maîtresses de son mari.

La campagne de Donald Trump a déjà été secouée par de précédents dérapages et le candidat populiste s'en était relevé. Cette fois, on est à seulement un mois de l’élection et des Américains commencent à voter de façon anticipée. La panique gagne les rangs républicains. Des ténors du parti ont fait part de leur écoeurement et de leur colère. Un parlementaire très influent, Paul Ryan, a retiré l'invitation faite à Donald Trump de se rendre ce samedi sur ses terres. On ne peut juger immédiatement de l’impact de cette affaire sur la suite de la campagne. Ce qui est certain c’est qu’elle attirera plus que jamais l’attention sur le duel télévisé Trump – Clinton de dimanche.

  - Aucun(e)
-

Partager sur :