International

Présidentielle américaine : la victoire de Trump vue par les loirétains

Par Anne Oger, France Bleu Orléans mercredi 9 novembre 2016 à 10:04

Donald Trump est le 45ème président des Etats-Unis
Donald Trump est le 45ème président des Etats-Unis © AFP - Joe Raedle / Getty Images North America

"On a tendance à exagérer les conséquences de cette victoire, l'Amérique va continuer à progresser" relativise George Otte, ancien professeur de civilisation américaine à l'Université d'Orléans. A San Francisco, Claude Lambert, un expatrié orléanais, se réjouit de l'arrivée de Trump à la présidence

George Otte est américain, il a enseigné à l'Université d'Orléans pendant plus de vingt ans. Invité de France Bleu Orléans, il tente d'expliquer cette victoire de Donald Trump et surtout l'incapacité des médias américains et internationaux à la prévoir. "Il faudra des semaines pour comprendre" dit-il.

"L'Amérique n'était pas prête à élire CETTE femme" dit George Otte

A San Francisco, l'orléanais Claude Lambert satisfait "pour le business"

A San Francisco, Claude Lambert se réjouit de cette victoire. Expatrié depuis 50 ans aux Etats-Unis, il est à la tête d'un hôtel, le Cornell Hôtel de France, et d'un restaurant, "Le Jeanne d'Arc". Cet orléanais a toujours soutenu Trump, jusqu'à hier soir il n'osait pas croire à la victoire du candidat républicain. "Mais si les américains avaient élu Hillary Clinton, c'est comme si en France on avait réélu François Hollande. Moi qui fais du business, je suis très heureux que Trump devienne président".

Claude Lambert voit dans cette élection la défaite de l'establishment

J'ai couru le marathon de New York dimanche et j'ai voulu rester pour vivre l'élection américaine de l'intérieur. Je pense qu'Hillary Clinton a fait une bonne campagne, mais à son QG de campagne, les gens étaient inquiets et tous les médias se questionnent aujourd'hui

Camelia Rodriguez, la coordinatrice départementale du Téléthon, est justement à New York en ce moment. Elle a couru le marathon dimanche dernier, et elle a souhaité rester jusqu'à l'élection américaine, "pour être dans l'ambiance". Elle qui penchait plutôt pour Hillary Clinton s'avoue très déçue. "Je suis allée à son QG de campagne, l'ambiance était plutôt bonne au départ, mais beaucoup moins ensuite, là je suis devant la télé et j'essaie de comprendre ce qui se passe"

Camelia Rodriguez au QG de campagne d'Hillary Clinton