International

Présidentielle aux États-Unis : le choix d'Alsaciens d'Amérique et d'un Américain en Alsace

Par Marie Rouarch, France Bleu Alsace mardi 8 novembre 2016 à 6:35

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Bruno Levesque

Clinton ou Trump ? Trump ou Clinton ? La réponse à cette question sera connue dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 novembre. Et avec elle le nom du 45e président des États-Unis. Avant le verdict, pour qui penchent les Alsaciens d'Amérique et les Américains en Alsace ?

Les grands électeurs américains vont devoir faire leur choix : la nuit prochaine, fin du suspens, le nom du 45e président des États-Unis sera connu, au terme d'une longue campagne ponctuée de scandales et d'affaires.

Une campagne forcément suivie de près par ces Alsaciens installés de l'autre côté de l'Atlantique. Pierre vit à Chicago depuis six ans. N'ayant pas la nationalité américaine, il n'a pas pu voter pour cette élection. Mais s'il avait pu choisir entre le Républicain Trump et la Démocrate Clinton, il n'aurait pas hésité longtemps : "Puisque M. Trump n'aime pas les Français, il n'y a pas de raison que nous l'aimions en retour. Moi-même je suis un immigrant, il ne faut pas l'oublier et lorsque je vois avec quelle désinvolture, Donald Trump traite l'immigration, l'une des forces de ce pays, je suis bien sûr dans le camp des Démocrates plus que dans celui des Républicains."

Puisque M. Trump n'aime pas les Français, il n'y a pas de raison pour que nous l'aimions en retour - Pierre, Alsacien installé à Chicago depuis six ans.

Anne-Sophie, installée depuis 16 ans aux États-Unis, est beaucoup plus perplexe quant à cette campagne et cette élection. "Je suis plutôt démocrate dans l'âme, explique-t-elle. Malheureusement, Hillary a fait des choses pas très correctes. Si elle avait été n'importe quel autre citoyen, elle serait en prison. C'est toujours gênant de voter pour quelqu'un qui n'est pas censé être là. Trump avait l'air d'être plus proactif. Mais c'est vrai qu'il tient des propos inquiétants." Anne-Sophie a finalement choisi... de ne pas choisir, elle n'est pas allée voter.

Le reportage de Romane Porcon avec des Alsaciens d'Amérique

Ni Clinton, ni Trump, Johnson !

Depuis l'Alsace, les Américains ont également attentivement suivi ces élections si importantes. Troy, 20 ans, originaire de l'Ohio, étudie à l'Université de Strasbourg pour le semestre.

Troy a voté il y a une semaine. Mais son choix ne s'est porté ni sur Donald Trump, ni sur Hillary Clinton. Il a voté pour Gary Johnson, le troisième candidat du Parti libertarien, en lice dans la course à la Maison Blanche. Il faut dire que les deux autres candidats ne l'ont pas convaincu.

C'est un choix horrible pour les États-Unis - Troy, étudiant américain à Strasbourg

"Habituellement, je soutiens les Républicains, déclare Troy, mais Trump n'est pas un vrai homme politique. Il a dit des choses impardonnables sur les musulmans, les Noirs, les immigrés. L'acceptation de l'Autre est quelque chose d'essentiel pour moi. J'ai donc choisi de voter pour Gary Johnson."

Trump ou Clinton ? "Un choix horrible" pour Troy, 20 ans.

Les résultats du vote seront connus la nuit prochaine.