International

Quatre pays "sérieusement" intéressés par le rachat des Mistral

Par Typhaine Morin, France Bleu Loire Océan vendredi 11 septembre 2015 à 18:26

Les deux porte-hélicoptère au chantier naval de Saint-Nazaire
Les deux porte-hélicoptère au chantier naval de Saint-Nazaire © Max PPP - Franck Dubray

Le Canada, l'Inde, Singapour, mais surtout l'Egypte ont exprimé leur intérêt "sérieux" pour le rachat des navires de guerre construits à Saint-Nazaire. Début août, la France avait annulé la vente de deux Mistral à la Russie, en raison de l'attitude russe dans la crise ukrainienne.

Quatre pays se sont dit très intéressés par le rachat des navires de guerre de type Mistral, a indiqué un haut responsable français à des parlementaires. Le Canada, l'Inde, Singapour, mais surtout l'Égypte ont fait part de leur intérêt. Début août, François Hollande et  Vladimir Poutine avaient trouvé un accord pour clore le dossier des Mistral

Le secrétaire général de la Défense et de la sécurité nationale (SGDSN), Louis Gautier, a par ailleurs donné des précisions sur la facture pour Paris et le chantier de démontage de matériel russe sur ces navires. Ce démontage devrait durer jusqu'en janvier 2016. Selon l'accord signé avec Moscou, "c'est uniquement à l'issue de la restitution" des matériels russes "que la France disposera du droit de les exporter après information écrite de la Russie" par Paris, selon le SGDSN. 

Facture de 1,1 milliard d'euros

En attendant la restitution des matériels russes et la revente de ces navires, la facture à régler par la France "pourrait être de l'ordre de 1,1 milliard d'euros", selon le SGDSN. Logiquement, pour limiter la note, Paris espère revendre rapidement les navires au meilleur prix. 

L'Égypte, où le Premier ministre Manuel Valls doit se rendre en octobre, apparaît comme le "prospect" le plus avancé, a confirmé une source gouvernementale à l'AFP.