International

Radovan Karadzic est condamné à 40 ans de prison pour génocide

Par La rédaction de France Bleu, France Bleu jeudi 24 mars 2016 à 17:20 Mis à jour le jeudi 24 mars 2016 à 17:43

Radovan Karadzic lors de son procès à La Haye.
Radovan Karadzic lors de son procès à La Haye. © Maxppp -

Radovan Karadzic a été condamné ce jeudi à 40 ans de prison à La Haye. L'ancien président des Serbes de Bosnie était jugé pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre pendant la guerre de Bosnie au début des années 1990.

L'ex-président des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic a été condamné jeudi à quarante ans de prison par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie de La Haye (TPIY) pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre pendant la guerre de Bosnie (1992-1995). Son avocat a annoncé qu'il ferait appel de ce verdict, prononcé au terme d'un procès-fleuve étalé sur cinq ans et réparti en 497 jours d'audience, avec l'audition de 248 témoins, qui s'est achevé en 2014.

Plus haut responsable politique jugé par un tribunal international depuis les nazis

L'ancien chef séparatiste, âgé de 70 ans, plus haut responsable jamais jugé par le TPIY, a été reconnu coupable d'un chef d'accusation de génocide pour le massacre de juillet 1995 à Srebrenica, au cours duquel 8.000 Musulmans de Bosnie, hommes et adolescents, avaient été tués par les séparatistes bosno-serbes. Les juges ont notamment estimé que Radovan Karadzic était individuellement responsable du siège de Sarajevo, fatal à 11.500 personnes entre 1992 et 1995, et qu'il avait commis des crimes contre l'humanité dans les municipalités bosniaques.

La peine prononcée à son encontre sera réduite des quelque sept années qu'il a déjà passées en détention. La procédure d'appel pourrait s'étaler sur plusieurs années. Radovan Karadzic avait été arrêté après onze ans de clandestinité en juillet 2008 dans un bus de Belgrade, physiquement méconnaissable, et transféré à La Haye. Il est le plus haut responsable politique à être condamné en Europe par un tribunal international depuis les procès de Nuremberg contre les dignitaires nazis.

>> Plus d'informations avec nos confrères de France Info

  - Aucun(e)
-