International

Renaud Meyssonnier : le combat continue, au Népal et en France

Par Mahauld Granier, France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 15 janvier 2016 à 19:29

La famille Meyssonnier au grand complet
La famille Meyssonnier au grand complet © Radio France - Reproduction de Mahauld GRANIER

Arrêté le 17 octobre dernier pour usage de fausse monnaie, Renaud Meyssonnier, originaire de Paulin en Haute-Loire, est emprisonné depuis trois mois à Katmandou, au Népal. Son père, René Meyssonnier, en revient. Le combat s'annonce encore long et difficile.

Renaud Meyssonnier a 27 ans quand il part pour "le voyage de sa vie", en mai 2015. Le 17 octobre, son rêve s'achève, il est arrêté à la frontière népalaise pour usage de fausse monnaie. Une mésaventure que ses proches ne comptent pas laisser au hasard.

Il avait sur lui 160 dollars, avec lesquels il a payé son visa pour entrer au Népal. Après vérification, les billets se sont révélés être des faux...mais Renaud Meyssonnier ne le savait pas. Dans une lettre, il explique qu'il avait fait du change en dehors d'une banque. C'est sans doute à cette occasion qu'il aurait eu ces faux billets entre les mains. Sur lui, les autorités népalaises ont également retrouvé  des billets d'offrande qu'il gardait en souvenir du Vietnam...les autorités ont considéré qu'il s'agissait également d'une intention d'usage de faux. 

J'espère que l'histoire va se terminer au printemps au jugement en appel

À Paulin, le combat continue pour soutenir Renaud Meyssonnier

Après trois semaines de détention préventive, il est jugé le 8 novembre au tribunal de Katmandou. À la surprise de sa famille, Renaud Meyssonnier écope d'un an de prison ferme et de 2.260 dollars d'amende (une somme assez proche de la somme retrouvée sur Renaud, si l'on comptabilise les billets d'offrande). Après deux transferts, il est maintenant dans la prison centrale de Katmandou.

En face de la maison des Meyssonnier - Radio France
En face de la maison des Meyssonnier © Radio France - Mahauld GRANIER

Ses parents, René et Nadine, se relaient sur place pour soutenir leur fils et tenter de démarcher les autorités locales pour obtenir un jugement en appel plus rapide. Ils peuvent voir leur fils au parloir à hauteur de deux fois par semaine, quarante minutes. 

René Meyssonnier, le père, et Olivier Cigolotti, sénateur de Haute-Loire - Radio France
René Meyssonnier, le père, et Olivier Cigolotti, sénateur de Haute-Loire © Radio France - Mahauld GRANIER

Autour de cette affaire, les soutiens sont de plus en plus nombreux. À Paulin, un hameau proche de Monistrol-sur-Loire, les amis de Renaud et de ses parents se sont réunis pour fonder un comité de soutien "Soutenir Renaud au Népal"... l'association compte actuellement 682 membres.

Très rapidement, le comité a été mis en place

René Meyssonnier, le père de Renaud, s'exprime après son retour

Le jugement en appel - sur lequel les soutiens de Renaud Meyssonnier misent tous leurs espoirs - devrait avoir lieu début avril au plus tard.

Lire aussi | Monistrol-sur-Loire mobilisée pour soutenir Renaud Meyssonnier, emprisonné au Népal