Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Sahel : deux soldats meurent dans la libération de l'otage manchois

-
Par , France Bleu Cotentin

L'otage manchois Patrick Picque enlevé le 1er mai dernier au Bénin, a été libéré dans la nuit de jeudi à vendredi lors d'une opération militaire conduite par les forces françaises. 4 otages au total ont été libérés dans l'opération endeuillée par la mort de 2 soldats.

Deux soldats de la force Barkhane ont trouvé la mort dans la libération des otages.
Deux soldats de la force Barkhane ont trouvé la mort dans la libération des otages. © Maxppp - Florian Launette

Ce sont quatre otages qui ont été libérés dans la nuit de jeudi à vendredi au nord du Burkina Faso par les forces spéciales de l'opération Barkhane. Lors de cette mission, le Manchois d'origine, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, deux touristes français enlevés le 1er mai dernier au Bénin ont été retrouvés, de même qu'une otage américaine et une sud-coréenne. Mais l'opération s'est conclue par les décès de deux soldats français : le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello, tous les deux officiers mariniers au sein du commandement des opérations spéciales.

Un hommage aux soldats, prévu dimanche lors de la commémoration de l'armistice à Barenton

Dans un communiqué de presse, le Président de la République "se félicite de la libération des otages et s'associe au soulagement de leurs familles à l'occasion de leur prochain retour en France." Mais le chef de l'Etat revient aussi sur la mort des deux soldats et "s'incline avec émotion et gravité devant le sacrifice des deux militaires qui ont donné leur vie pour sauver celles de nos concitoyens".

Dans la Manche, l'annonce de la libération de Patrick Picque a été accueillie avec soulagement à Barenton, la commune d'origine de cet homme désormais installé en région parisienne. Soulagement, mais pas de joie excessive précise le maire Hubert Guesdon. "Nous déplorons avec beaucoup de tristesse le décès de deux des soldats qui ont contribué à les libérer et je leur rendrai hommage dimanche à l'occasion de la cérémonie prévue sur la commune pour commémorer l'armistice".