International

Séisme au Népal : l'aide humanitaire se met en place

Par Marina Cabiten, France Bleu mardi 28 avril 2015 à 7:51

Des blessés soignés dans les rues de Katmandou, faute de place dans les hôpitaux
Des blessés soignés dans les rues de Katmandou, faute de place dans les hôpitaux © MaxPPP

Dans le monde entier, des gouvernements et des associations mobilisent des moyens humains et financiers pour aider le Népal, victime samedi d'un séisme ayant fait plus de 4.000 morts. Une aide qui s'organise aussi dans les différentes régions de France.

Le bilan du séisme au Népal s'est alourdit mardi matin à 4.310 morts et près de 8.000 blessés. Les secouristes tentaient mardi de rejoindre les régions reculées proches de l'épicentre du tremblement de terre de magnitude 7,8. Ce tremblement de terre a dévasté la capitale Katmandou et provoqué l'exode de ses habitants sinistrés, et lundi l'ONU a estimé que 8 millions de personnes sont affectées par cette catastrophe. Pour les aider, la mobilisation internationales est en marche. 

Mobilisation des États

Des millions d'euros ont été promis de la part de gouvernements. Trois millions d'euros de la part de l'Union Européenne, 7,6 millions venus de la Grande-Bretagne qui a également envoyé lundi un avion militaire avec à bord des moyens et des soldats d'origine népalaise. 

Les États-Unis vont verser 10 millions de dollars (soit 9,2 millions d'euros), et un avion militaire est arrivé à Katmandou lundi avec des soldats et 45 tonnes d'équipement.  

À lire aussi > VIDÉO | Le Népal dévasté

Une opération "massive"

Les organisations humanitaires se préparaient lundi à une opération "massive" pour répondre aux besoins des personnes affectées par le séisme au Népal, alors qu'un premier avion de l'ONU chargé d'aide alimentaire doit arriver mardi. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), à Katmandou, *"les hôpitaux sont submergés"* et les docteurs doivent traiter les patients "dans les rues" . Les Népalais ont surtout besoin d'abris, de fournitures médicales et de vivres** , selon l'ONU.

En attendant, l'OMS a distribué des fournitures médicales pour couvrir les besoins de plus quelque 80.000 personnes pendant trois mois. D'autres kits médicaux sont en train d'être acheminés. De son côté, le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) envoie pour l'instant 19.000 bâches en plastique et 8.000 lampes solaires . Pour sa part, la Fédération internationale de la Croix-rouge (FICR) a lancé lundi un appel de 33,4 millions de francs suisses (32 millions d'euros) pour répondre aux besoins d'environ 75.000 personnes pendant 18 mois.

L'aide s'organise dans les régions françaises

Dès lundi, des initiatives humanitaires ont commencé à se mettre en place à travers la France. Retrouvez sur notre carte les différentes formes de mobilisation près de chez vous.