Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International DOSSIER : Séisme et tsunami en Indonésie

Séisme et tsunami en Indonésie : plus de 800 morts, des "enterrements de masse" pour éviter des épidémies

dimanche 30 septembre 2018 à 10:29 - Mis à jour le lundi 1 octobre 2018 à 5:23 Par Isabelle Lassalle et Frédéric Chapuis, France Bleu

L'île indonésienne des Célèbes a été frappée par un tremblement de terre et un tsunami vendredi. Le bilan, encore provisoire, s'aggrave d'heure en heure avec plus de 800 morts. La France a proposé son aide.

Des voitures endommagées dans les rues de Palu.
Des voitures endommagées dans les rues de Palu. © AFP - BAY ISMOYO

Le bilan provisoire du tremblement de terre, suivi du tsunami, qui a frappé l'île indonésienne des Célèbes s'alourdit encore ce lundi avec plus de 800 morts et des centaines de blessés. "À 13h aujourd'hui, il y a 832 morts" essentiellement dans la ville de Palu, a annoncé Sutopo Purwo Nugroho, le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes. 

Des enterrements de masse pour éviter des épidémies

"Le nombre de victimes va continuer à augmenter", a averti le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho. "Nous allons commencer les enterrements de masse pour éviter la propagation des maladies", a-t-il précisé.  La plupart des victimes ont été recensées à Palu, agglomération de 350.000 habitants sur la côte ouest des Célèbes qui a été secouée vendredi par un séisme de magnitude 7,5 puis frappée par un tsunami.

Début de pillages dans la ville dévastée de Palu

La population, à court d'eau et de vivres, a commencé à piller les magasins. Pénurie de nourriture, d'eau et de carburant... les habitants ont commencé à se servir dans les supermarchés et des stations services.

La plupart des victimes ont été recensées jusqu'à présent à Palu, une agglomération de 350.000 habitants. Mais les autorités et les ONG s'inquiètent aussi de la situation dans la région de Donggala plus au nord, qui reste très incertaine. Les hôpitaux, dont certains ont été endommagés, peinent à faire face à l'afflux de victimes. Et de nombreux blessés sont soignés en plein air.

La France a proposé son aide

L'Élysée a annoncé dimanche que la France est prête à apporter son aide à l'Indonésie. "La France est aux côtés de l'Indonésie dans cette épreuve et se tient prête à apporter son soutien en lien avec les autorités indonésiennes", a précisé un communiqué, dans lequel le président Emmanuel Macron fait part de "sa tristesse et sa solidarité" avec l'Indonésie et les victimes.

Trois Français recherchés

Au moment du séisme, 71 étrangers, se trouvaient à Palu, a indiqué le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes. Sur ce total, il y a "trois Français dont on ne connaît pas la situation", ainsi qu'un Malaisien et un Sud-Coréen. Les autres ressortissants étrangers ont été retrouvés ou évacués, dont un Allemand, un Belge, un Singapourien, dix Vietnamiens, 32 Thaïlandais et 21 Chinois. Les autorités cherchent encore à localiser les trois Français.