Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Savoie : six corps de soldats allemands et russes de la Seconde Guerre mondiale exhumés aux Forts de l'Esseillon

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Après des années de recherche, trois Savoyards ont découvert une fosse commune creusée le 19 septembre 1944, aux Forts de l'Esseillon. A l'intérieur, six soldats de l'armée allemande, dont cinq russes enrôlés de force. Les corps sont exhumés ce jeudi, en présence du Consul général d'Allemagne.

Les soldats de la Wehrmacht ont été exécutés au pied des Forts de l'Esseillon
Les soldats de la Wehrmacht ont été exécutés au pied des Forts de l'Esseillon © Maxppp - Vincent Isore

Aussois, France

Ils étaient appelés "les Mongols". Entre 1939 et 1944, des milliers d'Asiatiques sont engagés dans l'armée rouge auprès des Russes. Ils viennent des pays de l'est, comme l'Ukraine ou le Kazakhstan. Les corps de cinq d'entre eux et celui de leur chef allemand sont exhumés ce jeudi au hameau de l'Esseillon. 

Si ces hommes se retrouvent avec l'uniforme de la Wehrmacht, c'est parce qu'ils sont prisonniers des Allemands, attrapés quelques mois avant. "Ils n'avaient pas vraiment le choix, explique François Chemin, le maire de Fourneaux et historien local, actif dans les recherches au côté de René Chemin, archéologue. Soit ils entraient dans l'armée allemande, soit ils étaient expédiés vers les camps de prisonniers, dans des conditions épouvantables." 

Ils étaient indisciplinés et semaient la terreur" - François Chemin

C'est comme cela que cinq Russes débarquent avec des groupes allemands en Haute-Maurienne au début de l'été 1944. Un souvenir gravé dans les mémoires : "Ils étaient indisciplinés et semaient la terreur, selon François Chemin. Ils pillaient, ils volaient et ont commis plusieurs actes de violence."

Plusieurs mois plus tard, autour du 15 août 1944, ils sont faits prisonniers à Modane par les résistants et enfermés aux Forts de l'Esseillon. Le 19 septembre, les membres du FTP les exécutent sans procès, dans des conditions terribles :"Ils ont creusé leur propre trou, avant d'être fusillés."

Archéologues et historiens à la recherche de la tombe

Pendant plusieurs années, René Chemin, accompagné de deux historiens locaux, a tenté de retrouver cette fosse commune. Après lecture d'archives et auditions de témoignages, les chercheurs ont retrouvé la trace de la tombe et des corps, qui sont exhumés ce jeudi. "On a retrouvé quelques témoins, enfants à l'époque, qui se souviennent de l'endroit où ces six soldats ont été enterrés. C'est aussi une histoire connue dans le village", précise le maire de Fourneaux. 

Reste à savoir si cette tombe, dans le hameau de l'Esseillon, est bien la dernière demeure de ces Russes et de cet Allemand. Pour François Chemin, l'erreur est peu probable : "À priori, c'est bien cela. Ils sont bien six dans la fosse. _Le problème, ce sera l'identification_. Pour l'Allemand, ça devrait aller, mais pour les Russes, ce sera beaucoup plus compliqué."

Une fois l'exhumation et les vérifications faites, les six corps devraient être transférés vers un cimetière militaire allemand.