Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Sommet États-Unis - Corée du Nord : poignée de main historique entre Donald Trump et Kim Jong Un

mardi 12 juin 2018 à 6:29 - Mis à jour le mardi 12 juin 2018 à 8:41 Par Frédéric Chapuis et Germain Arrigoni, France Bleu

C'est un jour qui fera date dans l'Histoire. La rencontre au sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un a bien lieu à Singapour ce mardi. Avant la signature d'un document, le président américain et le dictateur de Corée du Nord ont échangé une poignée de main de douze secondes.

La poignée de main historique entre Kim Jong Un et Donald Trump à Singapour
La poignée de main historique entre Kim Jong Un et Donald Trump à Singapour © Maxppp -

Le sommet fera date dans l'histoire des États-Unis et de la Corée du Nord. Donald Trump et Kim Jong Un ont échangé mardi une poignée de main avant un entretien en tête à tête à Singapour. C'est la première rencontre entre un président américain en exercice et un leader nord-coréen. 

Une poignée de main de douze secondes

Cette image symbolique et longtemps inimaginable, après des décennies de tensions liées aux ambitions nucléaires de la Corée du Nord, marque l'ouverture d'un sommet lourd d'enjeux pour l'Asie et le monde. Les deux hommes aux parcours et au style radicalement différents, que plus de 30 ans séparent, se sont serré la main pendant douze secondes, sous les yeux des photographes et caméras du monde entier, et devant une grande rangée de drapeaux des deux pays ennemis, dans un hôtel de luxe sur l'île de Sentosa, à Singapour.  

Moins d'une heure de tête à tête 

"Nous allons avoir une relation formidable", a lancé peu après M. Trump, assis au côté de l'homme fort de Pyongyang, se disant convaincu que la rencontre serait un "immense succès". "Ravi de vous rencontrer M. le président", a de son côté déclaré le dirigeant nord-coréen. "Le chemin pour en arriver là n'a pas été facile", a-t-il ajouté. "Les vieux préjugés et les habitudes anciennes ont été autant d'obstacles, mais nous les avons tous surmontés pour nous retrouver ici." 

A l'issue de leur tête-à-tête d'environ cinquante minutes, le président américain a fait part de son optimisme sur les discussions en cours, assurant qu'elles se passaient "très, très bien". Ils se sont ensuite réunis pour une rencontre autour d'une table avec leurs équipes respectives.  

Trump et Kim signent un document à l'issue de leur sommet 

Donald Trump et Kim Jong Un se sont retrouvés pour signer un document commun après leur "rencontre historique" à Singapour que le dirigeant nord-coréen a qualifiée de nouvelle ère dans les relations entre
la Corée du Nord et les Etats-Unis. 

Kim Jong Un a déclaré, avant d'apposer sa signature sur le texte, qu'une nouvelle ère commençait avec cette rencontre historique et a promis que le monde allait assister à un grand changement. 

Pour sa part, Donald Trump a dit s'attendre à voir le processus de dénucléarisation de la péninsule coréenne débuter "très rapidement", ajoutant que les choses s'étaient déroulées beaucoup mieux que quiconque pouvait l'espérer. 

Le président américain a dit développer un lien particulier avec le dirigeant nord-coréen dont il a loué le talent et a
précisé que les relations entre Washington et Pyongyang allaient désormais être très différentes de celles du passé. 

Interrogé pour savoir s'il envisageait d'inviter Kim Jong Un à la Maison blanche, Donald Trump a répondu de manière affirmative.

Vers une paix entre les deux Corée ? 

Autre objectif des États-Unis, trouver un accord de principe pour mettre fin à la guerre de Corée. Le conflit datant de la guerre froide (1950-1953) avait en effet été conclu avec un armistice et non par un traité de paix : Nord et Sud sont donc techniquement toujours en guerre. La séparation des deux pays jumeaux est marquée par le 38e parallèle.