Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Sophie Pétronin, otage au Sahel : "C'est bien de la savoir vivante, mais ça n'atténue pas la colère" explique son fils

vendredi 2 mars 2018 à 21:02 Par Nathalie Rodrigues, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

La fils de Sophie Pétronin, qui a des attaches en Ardèche, a découvert jeudi soir la vidéo qui montre sa mère, otage au Sahel depuis plus d'un an, très affaiblie. Il reproche aux autorités françaises de ne pas en faire assez pour la faire libérer.

Sophie Pétronin a été enlevée le 24 décembre 2016 au nord du Mali
Sophie Pétronin a été enlevée le 24 décembre 2016 au nord du Mali - Comité de soutien de Sophie Petronin

Une nouvelle preuve de vie de l'otage au Sahel Sophie Pétronin a été diffusée sur internet. Elle plonge dans l'inquiétude sa famille dont une partie a des attaches à Orgnac l'Aven en Ardèche. Le fils et la belle-fille de Sophie Pétronin y tiennent un hôtel.  

L'humanitaire française, 72 ans, a été enlevée en décembre 2016 à Gao, dans le nord Mali. Le montage photo-vidéo la montre  très affaiblie, allongée dans une case. La caméra zoome sur des médicaments et une perfusion, la bande-son est une phrase d'Emmanuel Macron en boucle : " je vous protégerais". La première et dernière preuve de vie remontait à juillet 2017. 

Sébastien Chadaud-Pétronin est soulagé de voir sa mère en vie, mais le sentiment de colère domine. Il estime que cette vidéo, c'est un pied de nez des ravisseurs à l'Etat français.

"Cette vidéo est odieuse, acerbe, caricaturale, comme un pied de nez adressé à l'État. Si les ravisseurs diffusent une telle vidéo, c'est qu'on en est au point mort, c'est qu'il n'y a toujours pas eu l'ombre d'une discussion autour d'une table, et au bout de 15 mois, c'est inacceptable, surtout dans l'état où elle se trouve." — Sébastien Chadaud-Pétronin

Sébastien Chadaud-Pétronin envisage de se rendre à nouveau dans la zone où est retenue sa mère pour la rechercher. Il est aidé par un comité de soutien: "Libérons Sophie".

Sébastien Chadaud-Pétronin : "c'était bien de savoir qu'elle était vivante, mais ça n'atténue pas la colère"