Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Suzanne, franco-iranienne, de la guerre à la paix, de l'Iran à la Bretagne

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu

Alors que la guerre menace d'éclater entre l'Iran et les Etats-Unis, la communauté iranienne de France suit heure par heure le déroulé des événements. C'est le cas de Suzanne Justin, une Franco-bretonne qui raconte à France Bleu son inquiétude et son parcours de Téhéran à Bruz.

Suzanne a vécu 20 ans en Iran, 20 ans à Paris et 20 ans en Bretagne.
Suzanne a vécu 20 ans en Iran, 20 ans à Paris et 20 ans en Bretagne. © Radio France - Ouafia Kheniche

Quand elle pense à ses amis restés en Iran, Suzanne est inquiète et en colère. Le destin de gens qu'elle chérit est entre les mains du président américain Trump et le régime des mollahs d'Iran, une situation qui l’attriste profondément. "Ce sont des hommes et des femmes qui, _pour un oui ou pour un non, vont être bombardés_."

"J'espérais rentrer en Iran"

Cette professeure de piano à la retraite est née en Iran mais elle n'y vit plus. De sa naissance jusqu'à l'âge de 18 ans, elle vit avec ses parents et ses 5 frères et sœurs dans une famille irano-russe. Elle part ensuite à Paris étudier à la Sorbonne puis au conservatoire. "Je venais de finir mes études et j’espérais rentrer en Iran et apporter tout ce que j'avais acquis.

Mais un mois après son retour dans son pays, la guerre Iran-Irak éclate. Entre 1980-1988, 1 million de personnes vont mourir au cours de ce conflit. "J'ai connu les bombardements et mon fils qui avait 2 ans a connu ça lui aussi.

Épuisée par cette situation, Suzanne décide de quitter définitivement l'Iran. Elle parvient à rejoindre la France où elle s'installe à Paris. Tous ses frères et sœurs ont fui eux aussi leur pays pour aller vivre un peu partout dans le monde. Seule sa mère reste à Téhéran, "elle disait qu'elle était obligée de faire le tour du monde pour voir ses enfants."

Membre de l'association d'amitié franco-iranienne

Après avoir vécu 20 ans à Paris, Suzanne part vivre en Bretagne. "Mon mari voulait retourner "au pays"". Elle vient régulièrement à Bruz près de Rennes puis elle s'y installe définitivement il y a 20 ans. Elle en profite alors pour faire découvrir la civilisation perse aux Bretons dans le cadre de l'association d'amitié franco-iranienne dont elle sera présidente plusieurs années. "Les Bretons, je les aime tels qu'ils sont. Je garde le meilleur de ma culture et j'ajoute le meilleur de la culture que je reçois et je pense que c'est pour cela que je suis toujours heureuse quel que soit l'endroit où je vis."

A 63 ans, Suzanne a vécu 20 ans en Iran, 20 ans à Paris et 20 ans en Bretagne où elle espère finir sa vie. En paix.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu