Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Syrie : 14 djihadistes français remis par les Kurdes aux autorités irakiennes

lundi 25 février 2019 à 14:51 Par Kevin Boderau, France Bleu

Quatorze Français accusés d'être des combattants du groupe djihadiste Etat islamique (EI) auraient été remis par les forces arabo-kurdes de Syrie aux autorités irakiennes ce jeudi 21 février.

Les forces démocratiques syriennes s'apprêtent à fouiller des hommes ayant fui la dernière poche de résistance de l'État islamique en Syrie
Les forces démocratiques syriennes s'apprêtent à fouiller des hommes ayant fui la dernière poche de résistance de l'État islamique en Syrie © AFP - Bulent KILIC

Selon l'agence Reuters, qui cite deux sources militaires irakiennes, les Forces démocratiques syriennes (FDS), qui combattent l'Etat islamique avec l'appui de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, ont remis à l'Irak plus de 20 djihadistes étrangers, dont 14 Français.

Un officier irakien en poste près de la frontière syrienne et qui a supervisé le transfert des prisonniers a déclaré à Reuters que la vingtaine d'étrangers avaient été remis à l'armée irakienne jeudi.

Des Français jugés en Irak ? 

Ce transfert a été confirmé à l'AFP par une source gouvernementale à Bagdad qui n'a pas précisé si ces djihadistes présumés seraient jugés en Irak ou en France. En revanche ce lundi le président irakien, Barham Saleh, lors d'une conférence de presse à l'Elysée au côté d'Emmanuel Macron a annoncé que treize djihadistes avaient été remis aux autorités irakiennes et précisé qu'ils seraient jugés dans son pays. Le chef de l'État français a quant à lui refusé de dire si des Français étaient concernés.

"Ils sont accusés d'avoir commis des crimes contre des Irakiens, des installations irakiennes en Irak, ils seront jugés selon la loi irakienne" - Barham Saleh, Président de la République d’Irak 

Des centaines de djihadistes étrangers sont détenus en Syrie par les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance arabo-kurde qui a lancé une offensive pour déloger les combattants de l'EI de leur dernier réduit dans l'est du pays. Au total, 280 Irakiens accusés d'être des djihadistes de l'EI ont été remis aux autorités irakiennes depuis jeudi.

Ce transfert de détenus intervient alors que le président américain Donald Trump et les combattants kurdes font pression sur les capitales européennes pour qu'elles rapatrient leurs ressortissants capturés pendant la campagne militaire contre l'EI en Syrie.