Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Syrie : assaut final contre le califat de l'Etat islamique

samedi 2 mars 2019 à 15:30 Par Olivier Uguen, France Bleu

En Syrie, les "forces démocratiques" ont annoncé ce vendredi le lancement de l'assaut final contre le dernier bastion du califat jihadiste, à Baghouz, dans l'est du pays. Les combats font rage.

En Syrie, les "forces démocratiques" ont annoncé ce vendredi le lancement de l'assaut final contre le dernier bastion du califat jihadiste
En Syrie, les "forces démocratiques" ont annoncé ce vendredi le lancement de l'assaut final contre le dernier bastion du califat jihadiste © AFP - Delil SOULEIMAN

Ce sont les derniers combats contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie, après quatre ans de guerre : les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont engagé vendredi le lancement d'une bataille censée sonner le glas du "califat" proclamé par Daech. L'objectif est de regagner les quelques centaines de mètres carrés toujours aux mains des jihadistes, retranchés dans la périphérie Est du village de Baghouz, non loin de la frontière entre la Syrie et l'Irak. "Après l'évacuation de milliers de civils et de nos camarades détenus à Baghouz, l'opération de nettoyage de la dernière poche de l'EI a commencé à 18h ce soir", a annoncé vendredi le porte-parole des FDS, Mustafa Bali, sur Twittter.

Les FDS, soutenues par une coalition conduite par les Etats-Unis et engagées depuis septembre dans une offensive contre les dernières territoires contrôlés par l'EI, avaient dû suspendre leurs opérations il y a plus de deux semaines pour épargner les populations locales, accusant l'EI de les utiliser comme "boucliers humains".

Le porte-parole des FDS Adnane Afrine a refusé d'avancer un calendrier précis pour la fin de l'ultime opération, désormais en cours. "Ça prendra fin quand tout sera fini".

"Nous ne pouvons pas fixer de calendrier pour cette bataille -deux semaines, trois semaines ou une semaine- cela dépendra des surprises que nous aurons en chemin", a-t-il affirmé à l'AFP Adnane Afrine. "Ceux qui ne se sont pas encore rendus, ils mourront sur place".

Depuis début décembre, plus de 50.000 personnes ont quitté la région, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).