Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Des enfants syriens détournent Pokémon Go pour attirer l'attention sur leur misère

jeudi 21 juillet 2016 à 17:25 Par Laurine Benjebria, France Bleu

Les enfants syriens se mettent en scène depuis mercredi sur les réseaux sociaux, en utilisant les personnages du jeu Pokémon Go qui rencontre en ce moment un succès international. Ils espèrent ainsi sensibiliser à leurs conditions de vie, alors que leur pays est en guerre.

Des enfants syriens profitent de l'engouement autour de l'application Pokemon Go pour faire parler de leurs dures conditions
Des enfants syriens profitent de l'engouement autour de l'application Pokemon Go pour faire parler de leurs dures conditions © Radio France - Montage twitter

Alors que des millions d'utilisateurs de smartphone dans le monde s'amusent à attraper des Pikachu et Roucool, des Syriens espèrent que cette folie autour du jeu Pokémon Go peut leur permettre d'attirer l'attention sur la misère induite par la guerre civile en Syrie.

Des appels à l'aide sur Twitter

Depuis ce mercredi, un organe de communication des forces révolutionnaires de Syrie a décidé d'utiliser l'engouement international autour de l'application.

"Je suis en Syrie, sauvez-moi", telles sont les bouteilles à la mer lancées sur les réseaux sociaux. Des photographies d'enfants sont diffusées, entre leurs mains des dessins de Pokémon. Objectif : alerter les internautes sur les rudes conditions de vie de ces enfants depuis le début de la guerre civile en 2011.

Une application "Syria go !"

Autre initiative : un web designer syrien réfugié au Danemark depuis deux ans a décidé de reprendre le concept même de l'application Pokémon Go en créant Syria Go. Dans ce jeu de réalité augmentée, il n'est plus question d'attraper des Pokémon, mais de récolter des trousses de secours, des bouées de sauvetage ou encore des livres de classe au milieu des villes syriennes. Saif Aldeen Tahlan vise lui aussi, avec cette version Syria Go, à sensibiliser les internautes sur la dure réalité qui touche les Syriens depuis cinq ans.

Interrogé par L'Orient Le Jour, le web designer précise que chaque objet trouvé dans l'application "représente un droit fondamental auquel les Syriens n'ont malheureusement plus accès. Le livre, par exemple, fait référence au droit de l'éducation car 40% des enfants syriens âgés de 6 à 17 ans ne vont pas à l'école".

"J'estime que sauver des vies est plus important que chasser des Pokémon !", Saif Aldeen Tahlan

Depuis cinq ans, la guerre civile en Syrie a fait plus de 370.000 victimes selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).