Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Syrie : la France veut la "cessation immédiate" de l'offensive turque, un risque de "situation humanitaire insoutenable"

-
Par , France Bleu

La France réclame la "cessation immédiate" de l'offensive turque contre les forces kurdes en Syrie, a annoncé la présidence dans la nuit de dimanche à lundi. Dimanche, Emmanuel Macron et Angela Merkel on appelé ensemble à l'arrêt de cette offensive.

Des troupes de l'armée syrienne dans la ville de Tal Abyad, dimanche.
Des troupes de l'armée syrienne dans la ville de Tal Abyad, dimanche. © AFP - Amir Hasan

La France va accentuer ses efforts pour obtenir "la cessation immédiate de l'offensive turque" contre les forces kurdes dans le nord-est de la Syrie, a déclaré dimanche la présidence française dans un communiqué, publié après une réunion du Conseil de défense à Paris, sous la présidence d'Emmanuel Macron. 

Un conflit qui peut entraîner des "conséquences humanitaires dramatiques" et une "résurgence de Daech dans la région"

"La France accentuera ses efforts diplomatiques, en étroite coordination avec ses partenaires de la coalition contre Daech, dans le cadre de l'Union européenne, de l'Otan et du Conseil de sécurité des Nations unies, pour obtenir la cessation immédiate de l'offensive turque en cours", indique le communiqué. 

Le président Emmanuel Macron a déclaré que l'offensive lancée par la Turquie peut "entraîner des conséquences humanitaires dramatiques, une résurgence de Daech dans la région, et une déstabilisation durable du nord-est syrien", selon le communiqué. "La France la condamne dans les termes les plus fermes", a-t-il dit.  

Des mesures de protection pour les personnels français présents sur place

Le communiqué annonce des mesures "pour assurer la sécurité des personnels français militaires et civils présents dans la zone" et "un programme de réponse humanitaire d'urgence" en faveur des populations locales. "La priorité absolue doit être d'empêcher la résurgence de Daech dans la région", indique la présidence française. Elle relève "le risque d'évasion, en raison de l'offensive de la Turquie, des terroristes de Daech faits prisonniers". "Des mesures ont également été adoptées pour renforcer la sécurité du territoire national dans ce contexte", précise le communiqué.

Emmanuel Macron et Angela Merkel appellent ensemble à l'arrêt de l'offensive turque   

Dimanche soir, le chef de l'État français et la chancelière allemande Angela Merkel ont appelé ensemble à l'arrêt de l'offensive turque. Elle risque de "créer une situation humanitaire insoutenable et d'aider Daech à réémerger", ont-ils estimé. "Nous avons échangé, qui avec le président (américain) Trump qui avec le président (turc) Erdogan et nous avons passé le message clair de notre volonté commune que cette offensive cesse", a ajouté le président français.

Sur le terrain, les Kurdes s'allient à leurs anciens ennemis syriens 

Sur le terrain, les kurdes présents en Syrie ont annoncé dimanche soir avoir conclu un accord avec le gouvernement de Damas pour le déploiement de l'armée syrienne dans le nord du pays, afin de s'opposer à l'avancée rapide des troupes turques et de leurs alliés. Le régime de Bachar al-Assad, qui entretient des rapports tendus avec la minorité kurde mais a dénoncé l'opération d'Ankara, a annoncé l'envoi de troupes dans le nord pour "affronter" l'"agression" turque.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu