International

Tempête Harvey : deux explosions dans une usine chimique d'Arkema inondée au Texas

Par Tanguy Bocconi, France Bleu jeudi 31 août 2017 à 12:48 Mis à jour le jeudi 31 août 2017 à 16:30

La route d'accés à l'usine texane d'Arkema noyée sous les eaux
La route d'accés à l'usine texane d'Arkema noyée sous les eaux © Visactu - Brendan Smialowski

Deux fortes explosions sont survenues ce jeudi 31 août au matin dans une usine du groupe de chimie français Arkema prés de Houston dans le Texas, où un incendie à déjà provoqué un important panache de fumée irritante. La population des alentours a été évacuée.

Deux explosions ont retenti ce jeudi vers 2h du matin dans une importante usine chimique d'Arkema proche de Houston au Texas, et une épaisse fumée noire s'est échappée du site noyé sous les eaux suite à la tempête Harvey. Les autorités américaines et les responsables du groupe industriel français craignent des conséquences qui seront très difficiles à maîtriser et s'attendent à de nouveaux incendies chimiques.

Des conséquences potentiellement catastrophiques

Dés mardi soir, le directeur général de la filiale américaine du groupe de chimie français Arkema prévenait que les produits chimiques (des peroxydes organiques, un composé utilisé notamment dans la fabrication du plastique) stockés sur son site de Crosby devaient être réfrigérés pour ne pas devenir dangereux. Le problème, c'est que l'électricité a été coupée suite aux pluies torrentielles de la tempête Harvey, et les générateurs de secours noyés. Les produits chimiques ont ensuite été déplacés dans des hangars réfrigérés, qui ont eux aussi fini par être submergés sous deux mètres d'eau, provoquant la coupure du système de refroidissement.

Après ces deux explosions, les responsables d'Arkema craignent désormais une multiplication d'incendies qui produiront une fumée irritante pour les yeux, la peau et les poumons. Tous les salariés de l'usine sont déjà partis et les autorités américaines ont ordonné l'évacuation de la population vivant dans un rayon de 3 kms autour du site, mais il reste huit conteneurs de peroxyde qui vont se dégrader et brûler en raison de la très forte chaleur provoquée par le processus chimique. Selon Arkema, rien ne pourra être fait pour éviter un incendie, l'usine étant actuellement noyée sous près de deux mètres d'eau. "Les peroxydes organiques sont extrêmement inflammables et, en accord avec les autorités, la meilleure chose à faire est de laisser l'incendie s'éteindre de lui-même", a expliqué le groupe dans un communiqué, en invitant la population locale à rester loin de l'usine par crainte de nouvelles explosions. Par ailleurs, Richard Rennard, qui dirige l'une des branches du groupe Arkema, a expliqué que la fumée qui se dégage de l'usine était "certainement nocive" et a encouragé les personnes qui l'auraient inhalée à aller voir un médecin.

Le sud du Texas, et désormais l’État voisin de la Louisiane, est frappé depuis vendredi 25 août par des pluies torrentielles qui ont provoqué l'évacuation de dizaines de milliers de personnes. Le dernier bilan de la tempête Harvey est de 33 morts.

_ - Visactu
_ © Visactu - _