Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Tempête Harvey : Donald Trump attendu au Texas, submergé par les inondations

mardi 29 août 2017 à 7:52 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Le président américain Donald Trump doit se rendre au Texas ce mardi, après le passage de la tempête tropicale Harvey qui a dévasté le territoire. Lundi, il a souligné l'entraide "entre voisins, entre amis ou entre inconnus" et rendu hommage à l'état d'esprit "incroyable" des gens.

Les inondations qui ont suivi le passage de la tempête Harvey ont dévasté plusieurs villes du Texas.
Les inondations qui ont suivi le passage de la tempête Harvey ont dévasté plusieurs villes du Texas. © AFP - Joe Raedle

Le président américain Donald Trump est attendu ce mardi au Texas, dévasté par des inondations sans précédent causées par la tempête Harvey. Le Président arrivera avec la volonté d'afficher l'unité du pays face à cette "terrible tragédie".

Donald Trump rend hommage à la solidarité des habitants

Accompagné de la "First lady", Melania Trump, le président américain ne se rendra pas à Houston, quatrième ville du pays, sous la menace constante de la montée des eaux, mais devrait s'arrêter plus à l'ouest pour constater sur le terrain les dégâts dans cet immense Etat du sud, le deuxième du pays par la taille. "L'état d'esprit des gens est incroyable", a-t-il souligné lundi, évoquant l'entraide entre voisins, entre amis ou entre "inconnus" face à cet ouragan dévastateur, le plus puissant à frapper le territoire américain depuis Katrina en 2005. "Nous sommes une famille américaine, nous nous battons ensemble", a-t-il martelé, soucieux de se poser en rassembleur, rôle qu'il n'a, en sept mois à la Maison Blanche, jamais réussi à endosser ou incarner, tant il a généré de crises et alimenté les divisions.

12.000 soldats de la garde nationale mobilisés

Sur le terrain, la mobilisation pour venir en aide aux victimes des inondations était maximale. L'agence fédérale des situations d'urgence, Fema, se prépare à accueillir 30.000 personnes dans des centres d'accueil d'urgence dans la région. Greg Abbott, le gouverneur du Texas, a mobilisé lundi la totalité des 12.000 soldats de la Garde nationale du Texas, après en avoir activité 3.000 dans un premier temps. Ce corps de réservistes, composés de civils participant à des entraînements réguliers dans l'armée, aura pour tâche la sécurité et les secours. Donald Trump, qui a déjà évoqué une possible deuxième visite au Texas et un arrêt dans la Louisiane voisine ce week-end, a prévenu que la reconstruction serait "longue et difficile". Le président américain, qui est attendu mercredi dans le Missouri pour vanter les mérites d'une réforme fiscale annoncée depuis la campagne, a assuré que le Congrès débloquerait "très rapidement" les fonds nécessaires pour aider le Texas.

Le pic des inondations prévu pour mercredi ou jeudi

Les précipitations ont déjà dépassé largement les 50 centimètres depuis jeudi dans la région. Certains lieux en sont à plus de 70 centimètres. Et des zones pourraient encore recevoir 40 à 50 cm de précipitations cette semaine, selon le service météorologique national. Le pic des inondations ne devrait donc être atteint que mercredi ou jeudi, a prévenu son directeur, Louis Uccellini. Le cœur de la tempête, qui se déplace lentement, doit repasser sur le golfe du Mexique mardi avant de remonter vers le nord-est mercredi, frappant ainsi le sud-ouest de la Louisiane.

  - Visactu
© Visactu -