Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Thaïlande : un sauveteur meurt après avoir approvisionné les enfants bloqués dans une grotte

vendredi 6 juillet 2018 à 7:39 Par Fanny Bouvard, France Bleu

Un militaire thaïlandais est décédé ce vendredi, lors d'une intervention dans la grotte inondée du nord du pays, où sont bloqués 12 enfants et leur entraîneur de football. Il a manqué d'oxygène après les avoir réapprovisionné.

Un policier près de la grotte. Derrière lui des bouteilles d'oxygène pour les secours.
Un policier près de la grotte. Derrière lui des bouteilles d'oxygène pour les secours. © AFP - YE AUNG THU

Ils sont maintenant bloqués dans cette grotte du nord de la Thaïlande depuis 13 jours. Les 12 enfants et leur entraîneur de football reçoivent  régulièrement de la nourriture et de l'oxygène. C'est lors de l'une des opérations d'approvisionnement ce vendredi, qu'un ancien membre des commandos de marine thaïlandais est mort, faute de réserve d'oxygène suffisante.

"Il a perdu conscience sur le chemin du retour, son compagnon de plongée a essayé de l'aider et de le ramener", a précisé le chef des commandos de marine.  

L'armée se hâte de préparer les opérations d'évacuation, avant le retour annoncé de la pluie. Les sauveteurs veulent utiliser des pompes pour faire baisser le niveau de l'eau pour que les enfants n'aient que pas ou peu de plongée à effectuer. 

Une évacuation rapide, "la fenêtre d'action est limitée"

D'ailleurs, les autorités estiment à présent que l'évacuation doit se faire rapidement. "Au début nous pensions que les enfants pourraient rester longtemps. Mais la situation a changé, le temps est désormais limité", a déclaré devant la presse le chef des commandos de marine, Apakorn Yookongkaew. Des bouteilles d'oxygène ont d'ailleurs été placées tout le long du parcours de retour pour permettre de réapprovisionner les enfants et leurs  accompagnateurs.