Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Trois soldats français sont morts en opération au Mali ce lundi

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu, France Bleu Sud Lorraine, France Bleu Lorraine Nord

L'Élysée annonce ce lundi 28 décembre le décès de trois soldats, morts lors d'une opération au Mali. Leur véhicule blindé a roulé sur un engin explosif improvisé, tous trois sont morts sur le coup.

Les trois soldats français ont été tués en opération au Mali lundi 28 décembre
Les trois soldats français ont été tués en opération au Mali lundi 28 décembre © Radio France - Ministère des Armées

Trois soldats français sont morts en opération ce lundi matin au Mali, annonce l'Elysée dans un communiqué. Ils participaient à une mission de ravitaillement dans la région de Hombori, dans le centre du pays, quand leur véhicule a sauté sur une bombe artisanale. 

Le brigadier-chef Tanerii Mauri, le chasseur de 1ère classe Quentin Pauchet et le chasseur de 1ère classe Dorian Issakhanian appartenaient tous les trois au 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse, près de Verdun. Ils étaient âgés de 21 à 28 ans. C'était leur première mission au Sahel

Le président Emmanuel Macron fait part dans un communiqué de sa "très grande émotion" après avoir appris leur décès.

"Le Président de la République salue avec le plus grand respect la mémoire de ces militaires, morts pour la France dans l’accomplissement de leur mission. Il s’associe à la douleur de leurs familles, de leurs proches et de leurs frères d’armes et les assure de la reconnaissance et de la solidarité de la Nation", ajoute le texte.

Les décès de ces trois soldats portent à 51 le nombre de soldats français tués dans les opérations Serval puis Barkhane.

La ministre des Armées Florence Parly "s’incline devant la mémoire de ces trois militaires morts pour la France", dans un communiqué. Les soldats "conduisaient une mission essentielle à la lutte contre le terrorisme au Sahel, une mission de fraternité d’armes dont les progrès mettent progressivement le Mali en situation d’assumer sa propre sécurité", souligne la ministre des Armées.

Le Premier ministre Jean Castex doit se rendre au Tchad cette semaine pour passer le réveillon du nouvel an aux côtés des soldats Français de l'opération Barkhane. Il doit également s’entretenir avec le commandement des forces de Barkhane.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess