Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International

Trois sous-officiers français des forces spéciales ont été tués en Libye

mercredi 20 juillet 2016 à 11:06 Par Laurine Benjebria, France Bleu

Trois soldats français en service commandé en Libye ont été tués ce dimanche, a confirmé le ministère de la Défense ce mercredi. Les trois soldats des forces spéciales étaient présents dans l'est du pays lorsque l'hélicoptère qui les transportait a été abattu par une milice islamique libyenne.

Trois sous-officiers français en service commandé en Libye ont été tués ce dimanche - Illustration
Trois sous-officiers français en service commandé en Libye ont été tués ce dimanche - Illustration © AFP - Abdullah Doma

Un hélicoptère français a été visé par une milice libyenne à l'est de Benghazi ce dimanche. L'hélicoptère des forces spéciales françaises aurait été abattu par des tirs d'armes lourdes et un missile sol-air SA-7 envoyés par la milice appelée "brigade de défense de Benghazi" selon l'Associated Press. A son bord, trois sous-officiers français, tous trois décédés.

Les trois soldats avaient été envoyés en Libye pour former et appuyer les membres de l'autoproclamée Armée nationale libyenne du général Khalifa Haftar dans leur lutte contre la branche libyenne de Daech. Depuis plus de deux ans maintenant, forces de sécurité et groupes terroristes Daech et Ansar Asharia s'affrontent dans la ville libyenne de Benghazi.

Le ministre Jean-Yves Le Drian a adressé ses condoléances aux proches des trois victimes et a tenu à saluer "le courage et le dévouement de ces militaires engagés au service de la France qui accomplissent, tous les jours, des missions dangereuses contre le terrorisme".

Un peu plus tôt dans la journée, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll avait confirmé pour la première fois la présence de forces spéciales françaises en Libye, sans toutefois confirmé la mort des trois sous-officiers en mission. Au micro de France Info, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll a affirmé que "les forces spéciales sont là, bien sûr, pour aider et faire en sorte que la France soit présente partout pour lutter contre les terroristes". Jusqu'à ce jour, l'exécutif ne mentionnait que la présence d'avions militaires survolant la Libye pour collecter informations et renseignements.

  - Aucun(e)
- Visactu