International

Ukraine : accord entre l'opposition et le pouvoir

France Bleu vendredi 21 février 2014 à 8:12 Mis à jour le vendredi 21 février 2014 à 18:02

Le président ukrainien Viktor Ianoukovich
Le président ukrainien Viktor Ianoukovich © MaxPPP

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a annoncé ce vendredi la tenue d'une élection présidentielle anticipée, une réforme constitutionnelle et un gouvernement d'union nationale. L'opposition a accepté. Le Parlement a également voté une loi permettant la libération de l'opposante Ioulia Timochenko.

La crise ukrainienne pourrait bien trouver une issue ce vendredi. Le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, accepte en effet de remettre son poste en jeu. Il a annoncé la tenue d'une élection présidentielle anticipée en Ukraine. Celle-ci sera accompagnée d'un retour à la précédente version de la constitution, datée de 2004 : les pouvoirs du président y étaient plus faibles, et d'un gouvernement d'union nationale. L'opposition a fait savoir qu'elle acceptait la proposition.

> SUIVEZ LA SITUATION EN TEMPS REEL sur le site de France Info

Le texte d'accord a été signé au lendemain d'une journée qui s'est soldée dans un bain de sang. Il mettrait fin à de très longues heures de négociations, qui ont été "très difficiles et ont duré toute la nuit ", selon une source diplomatique.

Selon le ministère ukrainien de la Santé, 77 personnes ont été tuées jeudi matin, et 369 hospitalisées. Dans la nuit de jeudi à vendredi, le compte Twitter du collectif EuroMaïdan , les portraits de ses activistes morts dans les affrontements.

Timochenko bientôt libre ?

Quelques heures après la signature de l'accord, le Parlement ukrainien a voté une loi qui théoriquement permet la libération de l'opposante et ancienne Premier ministre Ioulia Timochenko. Ce texte abolit l'article du code pénal au titre duquel Timochenko a été condamnée en 2011 à sept ans de prison pour abus de pouvoir.

Kiev : vers une sortie de crise ? - Aucun(e)
Kiev : vers une sortie de crise ?