Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
International DOSSIER : Jean-Pierre Marongiu, le Mosellan emprisonné durant plus de 4 ans au Qatar

Un Français emprisonné au Qatar en grève de la faim, sa famille inquiète à Metz

mardi 20 juin 2017 à 18:42 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

L'entrepreneur Jean-Pierre Marongiu, dont la famille est basée à Metz, a entamé depuis dimanche une grève de la faim au Qatar, où il est emprisonné depuis trois ans et demi pour des chèques sans provision qu'il conteste. Sa situation s'est dégradée, il réclame toujours sa libération.

Jean-Pierre Marongiu dans sa cellule de la prison centrale de Doha
Jean-Pierre Marongiu dans sa cellule de la prison centrale de Doha

Florange, France

Un Français, un Mosellan, vient d'entamer le 18 juin une grève de la faim au Qatar, où il est en prison depuis plus de trois ans et demi. L'entrepreneur Jean-Pierre Marongiu a été condamné à purger sept ans derrière les barreaux pour des chèques sans provision qu'il conteste. Jusqu'à présent, cet entrepreneur s'accrochait à l'espoir d'une libération ou d'un transfèrement dans une prison en France mais sa situation s'est dégradée. Sa femme et ses deux enfants basés à Metz sont inquiets.

L'ambiance au Qatar est plus tendue, y compris en prison, depuis que l'Arabie saoudite, les Émirats Arabes Unis, Bahreïn et l'Égypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec l'émirat. Jean-Pierre Marongiu s'est aussi fait confisquer son téléphone clandestin, seul moyen pour lui de rester en contact avec sa famille. Pour protester, il a donc décider de cesser de s'alimenter. L'un de ses amis, Yves Pendeliau, confirme sa grève de la faim: "Il y a deux jours, j'ai pu le joindre depuis la ligne fixe de la prison. J'ai pu communiquer avec lui pendant trois minutes. Le temps de communication est très court. Il m'a informé qu'il était en grève de la faim illimitée, jusqu'à ce qu'il sorte ou jusqu'à ce qu'il meure, voilà..."

Il y a deux jours, j'ai pu le joindre depuis la ligne fixe de la prison. J'ai pu communiquer avec lui pendant 3 minutes. Le temps de communication est très court. Il m'a informé qu'il était en grève de la faim illimitée, jusqu'à ce qu'il sorte ou jusqu'à ce qu'il meure, voilà..."- un ami de Jean-Pierre Marongiu

C'est un cauchemar dont il ne voit pas la fin. Privé de liberté depuis l'automne 2013, Jean-Pierre Marongiu a été sévèrement condamné pour six chèques en blanc qu'il conteste, sans avoir pu se défendre, sans avocat ni traducteur pour son procès. Il n'a pas revu depuis plus de quatre ans sa femme et de ses deux enfants basés à Metz. Son épouse ne souhaite pas s'exprimer, trop inquiète de la grève de la faim entamée par son mari. Les soutiens du Mosellan n'ont plus qu'un seul espoir : une intervention rapide du nouveau président de la République Emmanuel Macron.