Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un Grenoblois bloqué en Algérie depuis une manifestation fin décembre

-
Par , , France Bleu Isère

Il participait à une manifestation fin décembre, et les autorités lui reprochent d'y avoir pris des photos. Jean-François Le Dizes est pour le moment assigné à résidence.

Manifestation à Alger le 15 mars 2019, drapeaux algériens et foule aux balcons.
Manifestation à Alger le 15 mars 2019, drapeaux algériens et foule aux balcons. © Radio France - Yassine Bouzar

Un militant grenoblois est assigné à résidence en Algérie depuis le 27 décembre. Il s'agit de Jean-Francois Le Dizes, militant des droits de l'Homme et directeur du journal Gauche alternative, âgé de 73 ans.  Cet ancien prof de maths effectuait son 14e voyage en Algérie, un pays qui lui est cher quand il a été arrêté par la police à Tizi Ouzou, en Kabylie

Fouilles et longs interrogatoires

"Le soir même (de la manifestation, ndlr), la police a débarqué dans ma chambre d’hôtel. Il ne m'ont pas malmené, mais ils ont regardé toutes mes affaires, tous mes livres. Ils ont fait des commentaires sur mes écrits : *Mais pourquoi tant écrire ?* Et surtout, ils m'ont reproché d'avoir pris des photos de la manifestation, en disant *c'est interdit, à des étrangers de prendre des photos de manifestations !* Deux jours après, à leur demande, j'y suis retourné. Ils m'avaient dit qu'ils me rendraient mes affaires, ils m'ont de nouveau interrogé pendant quatre heures. Après insistance, ils m'ont rendu mes affaires, sauf mon passeport. Ils aiment pas qu'on parle de la vérité, c'est ce que je n'arrête pas de leur dire : vous avez peur de la vérité".

Jean-François Le Dizes s'explique sur son assignation

Passeport confisqué

Les autorités lui reprochent d'avoir pris des photos lors de manifestations. Son passeport lui a été confisqué. Il aurait dû rentrer ce mardi 7 janvier à Grenoble. Ses amis tentent de faire bouger les choses en alertant le Quai d'Orsay et le consulat de France en Algérie, pour l'instant en vain.

"Moi je veux rentrer le plus tôt possible. Qu'il y ait plein de monde qui se bouge à Grenoble pour ça, ça me rassure. Ici, les militaires ont toujours la main sur le pouvoir."

Le militant grenoblois estime que le régime algérien est de plus en plus ferme, voire autoritaire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu